Les enfants ont des droits – Droits de l’enfant

Les enfants ont des droits! Aucun être humain n’est la propriété de l’autre. Ce qui est aujourd’hui évident un peu partout ne l’était pas pendant longtemps. Jusqu’aux temps modernes, on considérait que l’enfant appartenait à ses parents. Ce n’est qu’au début du 20e siècle que l’on a commencé à prendre conscience que l’enfant n’était pas la propriété de quelqu’un et qu’il avait besoin d’une protection particulière. En 1989, l’ONU a adopté la Convention relative aux droits de l’enfant. L’objectif: tous les enfants du monde doivent avoir les mêmes droits.

Les droits de l’enfant traduits au quotidien

La Convention relative aux droits de l’enfant comprend 54 articles. Le livre numérique «Droits de l’enfant au quotidien» les explique de manière simple grâce à des exemples tirés du quotidien des enfants. 

Le jeu des droits de l‘enfant

Afin que les enfants, les jeunes et les adultes puissent vérifier ou approfondir leurs connaissances sur les droits des enfants de manière ludique, Pro Juventute a élaboré le jeu des droits de l’enfant. Il peut être utilisé pour le divertissement en famille ou comme élément didactique en cours. 

kinderrecht6.png

Notre kit exclusif Droits de l’enfant

L’e-book «Les droits de l’enfant au quotidien» explique les droits de l’enfant de manière simple et compréhensible à l’aide d’exemples du quotidien des enfants. Le jeu des droits de l’enfant aide à intérioriser les droits de façon amusante.

Comment jouer au jeu des droits de l’enfant

Il faut au moins deux joueurs. L’un des deux tient le jeu des droits de l’enfant dans ses mains et l’autre lui dit un chiffre. Le premier joueur ouvre et ferme le jeu des droits de l’enfant jusqu’à ce qu’il arrive au chiffre donné. L’autre joueur choisit un symbole parmi les quatre symboles présents et essaie de deviner de quel droit de l’enfant il s’agit. Les joueurs peuvent trouver la solution en dépliant le coin portant le symbole. Un point est attribué pour chaque bonne réponse. Bonne chance! 

Laisser parler les enfants

Si nous voulons prendre les enfants au sérieux, nous devons les écouter et leur laisser la possibilité de participer. Les 54 articles des droits de l’enfant se basent sur les principes selon lesquels les enfants ne doivent pas être discriminés, leur bien-être doit être assuré et ils doivent avoir la parole. Un cadre est ainsi défini, une protection leur est accordée et leur participation garantie. Dans la population, il est notoire que les droits de l’enfant existent, mais seule une fraction de celle-ci sait vraiment de quoi il s’agit. Mieux ancrer les droits de l’enfant dans la conscience collective est essentiel pour qu’ils soient mis en œuvre de manière efficace.

Espaces de liberté pour les enfants et les jeunes

Pour pouvoir s’épanouir, les enfants ont besoin de temps et d’espace pour jouer, inventer et partir à la découverte. Du temps libre sans pression et surveillance est nécessaire à leur développement. Mais les espaces sont devenus plus étroits. La circulation prend beaucoup de place et les besoins des enfants sont peu ou pas pris en considération lors de la planification des villes et communes. Il manque ainsi d’espaces de vie et de jeu adaptés aux enfants. Une tendance à la surprotection et au contrôle se développe également. Il faut donc reconquérir avec les enfants de l’espace de jeu. Car les enfants et les jeunes ont besoin d’espaces libres et d’un droit de parole pour se développer sainement. 

Soins parentaux et droits de l’enfant

A tâche des parents est de veiller à ce que leur enfant aille bien, de répondre à ses besoins et de faire en sorte qu’il soit en bonne santé. Chaque enfant doit pouvoir se développer conformément à son âge, aller à l’école, apprendre, jouer et être avec d’autres enfants. Le droit des enfants à exprimer leur opinion et être écoutés est aussi reconnu dans les droits de l’enfant. Tous les enfants ont également droit à une éducation sans violence et à être protégés contre l’exploitation sexuelle, ce qui devrait être une évidence. Comme la majeure partie des enfants ne connaissent pas leurs droits, il est nécessaire de les informer. Il est important que les enfants connaissent leurs droits et qu’ils soient conscients que les adultes doivent les respecter. L’opinion publique doit être plus sensibilisée à cet égard. 

Les enfants ne sont pas une propriété

Au cours du dernier siècle, l’enfance a profondément changé. Auparavant, les enfants étaient considérés comme la propriété des parents. Cela avait pour conséquence qu’ils étaient souvent désarmés et victimes d’abus. Ce n’est qu’au 20e siècle que s’est développée la conscience du fait que les enfants ont besoin d’une protection particulière. Entre-temps, les enfants ont de plus en plus été considérés comme des personnalités autonomes. Certains droits leur ont été reconnus et leur bien-être a été placé au premier plan. En 1997, la Suisse a signé la Convention de l’ONU relative aux droits de l’enfant et s’est engagée à en garantir la mise en œuvre. 

Liens

La Suisse a ratifié la Convention de l’ONU relative aux droits de l’enfant le 24 février 1997. Mais cela ne signifie pas que les droits des enfants et des jeunes en Suisse sont réellement garantis. Il continue à exister de grandes différences dans la mise en œuvre des droits de l’enfant entre les cantons. En Suisse, il convient surtout d’améliorer les droits des enfants issus de familles défavorisées économiquement et socialement, ceux des enfants handicapés et ceux des enfants issus de l’immigration. Pro Juventute s’engage pour que la Convention de l’ONU relative aux droits de l’enfant soit toujours appliquée.

  • Version condensée de la Convention de l’ONU relative aux droits de l’enfant: www.unicef.ch
  • Texte intégral de la Convention de l’ONU relative aux droits de l’enfant: www.admin.ch
  • Convention relative aux droits de l’enfant adaptée aux enfants: www.unicef.ch
Partager ce contenu
share
Fondation Pro Juventute
Bureau Suisse romande
Place Chauderon 24
1003 Lausanne
Tel: +41 21 622 08 17
Fax: +41 21 622 08 11