Corona

La jeunesse a besoin de perspectives d’avenir

La décision du Conseil fédéral d’assouplir certaines mesures à partir du 19 avril 2021 permet de retrouver un certain nombre d’espaces de vie et d’épanouissement. Cependant, dans certains domaines clés, l’assouplissement des mesures passe à côté des préoccupations et des demandes des jeunes. Ce qui est nécessaire maintenant, ce sont des perspectives d’avenir pour les jeunes et des solutions tangibles à leurs problèmes les plus pressants.
Image
Jugend braucht Zukunftsperspektiven, Appell unterzeichnen.

En collaboration avec une large alliance* d’organisations engagées dans la mise en œuvre des droits de l’enfant en Suisse, la protection, la promotion et la participation des enfants et des jeunes, nous adressons un appel au Conseil fédéral, à l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) et aux autorités cantonales compétentes. Ce qui est notamment nécessaire:

Perspectives claires pour l’avenir

Le Conseil fédéral doit montrer à quoi ressemble concrètement son plan de gestion de la pandémie cette année et comment il répondra aux besoins des enfants, des jeunes et des jeunes adultes jusqu’à 25 ans.

Implication des jeunes dans les décisions

Les jeunes et les représentant·e·s d’organisations et d’associations dans le domaine de l’enfance et de la jeunesse doivent être régulièrement et systématiquement consulté·e·s et être intégré·e·s dans la procédure de consultation liée à des prises de décisions.

Représentation dans la Task Force Coronavirus

La Task Force scientifique devrait être complétée par des représentant-e-s scientifiques des domaines de la sociologie et des sciences sociales spécialisé·e·s dans le domaine de l’enfance, de la jeunesse, de la famille et de la psychiatrie infantile et juvénile. 

Pas de discrimination à l’égard des jeunes

Les enfants et les jeunes ont fait preuve de solidarité lors de la pandémie de coronavirus. Leurs besoins, qui sont essentiels à un développement sain, devraient désormais être pris en compte dans un esprit de solidarité. Concernant le certificat COVID et les privilèges éventuels pour les personnes vaccinées, les jeunes ne doivent en aucun cas être désavantagé·e·s. 

Aide en cas de crise et de problèmes psychiques

La pandémie de Covid-19 pèse fortement sur les enfants et les jeunes. Le secteur public devrait rapidement développer les services psychosociaux et les services psychiatriques pour enfants et jeunes et également assurer l’existence de ces services à moyen terme. Les points de contact, les services de conseil et les centres spécialisés des associations pour l’animation enfance et jeunesse en milieu ouvert doivent bénéficier d’un soutien financier plus important à long terme.

Soutien à l’entrée dans la vie professionnelle

La pandémie complique le choix d’une carrière et la transition vers la vie professionnelle. Les structures qui soutiennent les jeunes dans la transition entre l’école et la formation professionnelle ou supérieure ainsi que les jeunes qui se retrouvent sans place d’apprentissage ou possibilité de formation devraient être rapidement renforcées, et leurs capacités devraient être étendues. 

Davantage d’activités jusqu’à 25 ans

Les jeunes jusqu'à 25 ans devraient également bénéficier dans leur temps libre de plus de possibilités et d’assouplissements analogues à ceux dont bénéficient les jeunes né-e-s en 2001 ou après. Les événements avec un public devraient à nouveau être possibles au niveau amateur pour les enfants et les jeunes jusqu'à l'âge de 25 ans.

Renforcer les structures porteuses

La pandémie a montré que les offres de l’animation socioculturelle enfance et jeunesse et les  activités extrascolaires pour les enfants, les jeunes et les jeunes adultes qui sont proposées à bas seuil et lors desquelles les enfants et les jeunes sont accompagné-e-s par des professionnel-le-s et des bénévoles sont des offres importantes. Il est important de maintenir, de promouvoir et de développer également ces structures existantes dans les communes et les associations.

Signez l’appel dès maintenant!

Il convient d’agir maintenant pour atténuer, dans la « nouvelle normalité » après la pandémie, les tensions sociales, les souffrances individuelles et les autres dommages consécutifs à la crise. Car il en va des enfants et des jeunes, et avec eux de l’avenir de notre société. Des perspectives d’avenir pour les jeunes et des solutions tangibles à leurs problèmes les plus pressants sont désormais nécessaires.

Vous aussi, signez maintenant notre appel. 

 

Ambassadeurs et ambassadrices

Vous pouvez télécharger l’appel complet ici

Signez l’appel dès maintenant!

5137 signatures sur 10'000 ont déjà été récoltées.

Formule d'appel
Oui, je souhaite rester informé au sujet de l’appel et m’abonner à la newsletter «Politique» de Pro Juventute. Désabonnement possible à tout moment.
 
Protection des données
Nous n’utilisons vos données personnelles qu’à nos fins propres et pour mettre à jour notre base de données d'adresses. Vos données sont traitées dans la plus stricte confidentialité, et ne sont pas vendues ni transmises à des organismes tiers. Vous avez à tout moment la possibilité de vous désinscrire de notre lettre d'information.
 

*L'alliance

L'appel a été lancé par l'Association faîtière suisse pour l’animation enfance et jeunesse en milieu ouvert (DOJ/AFAJ), la Fondation Pro Juventute Suisse, le Conseil Suisse des Activités de Jeunesse (CSAJ), UNICEF Suisse et Liechtenstein et IG Sport Schweiz. De nombreuses autres organisations du domaine de l'enfance et de la jeunesse, telles que Pro Familia Suisse, Save the Children, Avenir Social, FASe, Idée Sport, Réseau suisse des droits de l'enfant, Infoklick.ch, Intermundo, Fanarbeit Suisse, Protection de l’enfance Suisse, Mouvemente Scout Suisse, Campus Démocratie, CEVI Suisse, Jungwacht Blauring, Alliance Enfance, Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ, Fédération Suisse des clubs et des festivals de musiques actuelles PETZI et autres, ont rejoint l'alliance. L'alliance continue de s’élargir et est également soutenue avec des déclarations par des personnes du milieu politique et de l'administration.