Développement et santé

Etude sur le stress de Pro Juventute: environ un tiers des enfants et des jeunes en Suisse sont stressés

Un tiers des enfants et des jeunes en Suisse sont soumis à un stress élevé. Les enfants et les jeunes stressés sont clairement plus anxieux et dans l’insécurité que leurs camarades non stressés. Par ailleurs, leur bien-être subjectif est plus faible. L’étude sur le stress fournit des informations sur les causes et les effets du stress sur les enfants et les jeunes.
Image
Studie Stress bei Kindern und Jugendlichen

A quel point les enfants et les jeunes sont-ils stressés en Suisse? Quelles sont les causes et les répercussions du stress chez les enfants et les jeunes? Quel rôle jouent les parents et l’école sur le stress des enfants et les jeunes? Pro Juventute tente de répondre à ces questions dans son rapport sur le stress. 

Les principales conclusions de l’étude sur le stress de Pro Juventute

Le stress a un fort impact sur la santé mentale des enfants et des jeunes

  • Le stress est très répandu chez les enfants et les jeunes et augmente avec l’âge de l’enfant. En outre, les filles sont significativement plus stressées que les garçons; les élèves de Suisse romande et surtout de Suisse italienne sont plus stressés qu’en Suisse alémanique. 
  • Les enfants et les jeunes présentant des niveaux de stress élevés montrent une anxiété accrue, un bien-être général diminué ainsi qu’une image de soi moins bonne que les enfants et les jeunes ayant de faibles niveaux de stress. Par ailleurs, ils trouvent leurs relations sociales significativement moins bonne à différents niveaux que celles des autres enfants et jeunes.

Les obligations scolaires mais aussi la culture de l’école ont une influence évidente

  • A l’école, les examens et les devoirs, mais aussi la comparaison avec les autres et la peur de l’avenir, le harcèlement ainsi que les querelles en classe sont des facteurs mesurables qui augmentent le stress des enfants et jeunes.
  • La culture scolaire est étroitement liée au stress des élèves. Les élèves des classes dont les enseignant·e·s ont une mauvaise image présentent des niveaux de stress significativement plus élevés que les autres élèves.

Le temps passé avec des ami·e·s et la participation à la maison réduisent le stress

  • Les enfants et les jeunes peu stressés se consacrent davantage à leurs ami·e·s, à leurs loisirs et à leurs clubs, et estiment avoir plus de temps pour se détendre. Les enfants et les jeunes très stressés passent plus de temps à faire leurs devoirs ou à travailler pour gagner de l’argent. Dans le même temps, ils passent plus de temps sur les médias électroniques et s’ennuient plus souvent que les autres.
  • Les enfants et les jeunes ayant un niveau de stress élevé ont de moins bonnes relations avec leurs parents et sont stressés par les disputes avec leur famille. Par ailleurs, les enfants et les jeunes moins stressés estiment que leurs parents s’intéressent plus à eux et apprécient surtout la possibilité d’une plus grande participation décisionnelle à la maison.

Dans l’étude sur le stress de Pro Juventute, les enfants, les jeunes mais aussi leurs parents et leurs enseignant·e·s ont été interrogés, et les réponses ont été mises en commun. Cela a permis de dresser un tableau complet des causes et des répercussions du stress chez les enfants et les jeunes. En outre, les élèves ont été interrogés sur différents aspects pouvant être associés au stress. 

Les résultats de l’étude montrent que le stress est très répandu chez les jeunes, même à un jeune âge. Un enfant de moins de 11 ans sur quatre et 45% des enfants de 14 ans et plus étaient très stressés. Les jeunes  filles sont particulièrement touchées. 

Image
Proportion d’enfants et de jeunes soumis à un stress élevé

 

Lorsque le stress augmente, la santé psychique en pâtit. Par rapport à ceux qui sont peu stressées, les enfants et les jeunes soumis à un niveau de stress élevé se sentent significativement plus anxieux et ressentent de l’insécurité. Ils ont en outre un faible niveau de bien-être subjectif et une faible perception de l’efficacité personnelle. 

Image
Conséquences du stress

 

L’enquête montre que plus les enfants et les jeunes disposent de temps pour se détendre, rencontrer des ami·e·s et s’adonner à des loisirs tels que le sport ou la musique, moins ils sont stressés. Dans le même temps, plus ils consacrent de temps aux devoirs et aux études et plus ils passent de temps sur leur smartphone, devant la télévision ou des jeux électroniques, plus leur niveau de stress est élevé. Il est à noter que le sentiment de stress est significativement plus élevé lorsque les enfants et les jeunes s’ennuient souvent. 

Par rapport à ceux interrogés du même âge, les enfants et les jeunes très stressés déclarent qu’ils n’ont pas leur mot à dire à la maison et que leurs parents s’intéressent peu à eux. 

Image
Relation entre la famille et le stress

 

Les enfants et les jeunes peuvent se sentir stressés par des facteurs très différents dans le contexte scolaire. Parmi eux, on trouve notamment un certain nombre d’éléments liés aux performances, tels que les examens et les devoirs. Le stress causé par les disputes en classe, le harcèlement et les comparaisons avec les camarades engendrent également un stress élevé. En outre, les craintes concernant l’avenir sont source d’angoisse pour les enfants et les jeunes. 

Cependant, les écoles et les enseignant·e·s ont également un impact sur la perception du stress. Outre la culture de l’école, l’image que les enseignant·e·s ont de la classe a un lien clair avec le stress des élèves. Plus l’enseignant·e a une image négative de la classe (cela inclut des déclarations telles que «Les élèves ne font pas assez d’efforts» ou «Les élèves sont paresseux et pleurnichards»), plus les élèves de cette classe sont stressés.

Image
Répercussion de l’image qu’a l’enseignant de l’élève sur le stress ressenti

 

Vous pouvez télécharger gratuitement le rapport détaillé de l’étude sur le stress de Pro Juventute en format PDF. 


Faites un don maintenant pour les enfants et les jeunes dans le besoin

Voulez-vous nous soutenir pour être là pour les enfants et les jeunes en Suisse dans cette période difficile? Nous serions ravis de recevoir votre don. 


ÉTUDE SUR LE STRESS DE PRO JUVENTUTE

1056 enfants et jeunes âgés de 9 à 15 ans ont participé à l’étude en répondant à un questionnaire. L’enquête a été menée dans 51 écoles de toute la Suisse et s’est déroulée à l’école. Le questionnaire destiné aux élèves comportait 110 questions. Le stress a été enregistré de manière multidimensionnelle au moyen de ce questionnaire. Un concept de «stress» a ainsi été développé, qui va au-delà de l’affirmation subjective «je me sens stressé» et comprend 7 dimensions formées par une analyse en composantes principales. 

Le questionnaire destiné aux enseignant·e·s reposait sur 92 questions. Les questions portaient notamment sur l’environnement scolaire (par exemple l’infrastructure, les offres, les structures de jour, les règlements sur les devoirs ou les examens), les facteurs perçus par les enseignant·e·s comme stressants, ainsi que les relations entre enseignant·e·s avec la direction de l’école, mais aussi avec les élèves et leurs parents. En outre, les enseignant·e·s ont été interrogés sur la classe: d’une part sur la structure de la classe, mais aussi sur l’évaluation des élèves dans leur ensemble (facteurs d’influence scolaires et extrascolaires). De plus, les enseignant·e·s ont évalué l’évolution du stress et de la charge éprouvés par les élèves au cours des dernières années.

Les parents ont été interrogés en ligne. Le questionnaire destiné aux parents comportait 104 questions. Au total, 343 entretiens avec les parents ont été réalisés, soit, en termes relatifs, des entretiens avec les parents d’un peu moins de 32% des élèves. Les parents de jeunes qui ne se sentent pas ou moins surchargés par leurs parents et qui décrivent leur relation avec leurs parents comme (très) positive ont répondu un peu plus fréquemment. En raison de cette sélectivité, seules quelques réponses des parents ont été prises en compte dans le rapport, mais les réponses des enfants et des jeunes ainsi que celles des enseignant·e·s ont été largement considérées.

Les questionnaires ont été élaborés et évalués par le professeur Holger Ziegler, de l’université de Bielefeld. L’Institut AmPuls a mené l’enquête dans les écoles ainsi que l’enquête en ligne auprès des parents. La période d’enquête s’est déroulée d’octobre 2019 à février 2020. 

Vous pouvez télécharger gratuitement le rapport détaillé de l’étude sur le stress de Pro Juventute en format PDF. 

Message spécial La pression et le stress

Comment se développe le stress? Comment s’exprime-t-il chez les enfants et les jeunes? Ce Message spécial fournit des informations de base sur les facteurs de stress au quotidien, ainsi que des conseils pour gérer et réduire le stress.

Message spécial La pression et le stress