L’heure du congé parental est venue – dans l’intérêt de tous

Image
Parents avec enfant. Pro Juventute soutient le congé parental.
  • Le congé parental a un effet direct et indirect sur le bien-être des enfants: la santé des mères et des enfants s’en trouve meilleure au cours de la première année de vie, le lien entre les parents et l’enfant est plus fort, et le risque de stress psychologique et de dépression pour les mères est considérablement réduit.
  • Le congé parental a également un effet positif à long terme: le lien de meilleure qualité entre enfant et parents rend les enfants plus résistants et contribue ainsi de manière déterminante à leur capacité à mieux faire face aux crises et aux défis futurs.
  • Les congés de maternité et de paternité sont pris autour de la naissance et visent le rétablissement et la bonne santé de la mère et le soutien du père à la famille. Le congé parental, quant à lui, soulage la famille dans la phase vulnérable de sa fondation et contribue à la compatibilité de la vie de famille et de la carrière.
  • Le congé parental n’a pas seulement une influence positive au niveau individuel, c’est-à-dire seulement pour la famille concernée. Il a également un impact positif sur la productivité économique du marché du travail, en contribuant de manière significative à un taux d’emploi plus élevé pour les mères. Une augmentation même minime de la participation des femmes au marché du travail permet déjà de compenser les dépenses supplémentaires de l’État en matière de congé parental.
  • Pour les raisons mentionnées ci-dessus, Pro Juventute est favorable à l’introduction d’un congé parental indépendant qui va au-delà du congé de maternité et de paternité connu aujourd’hui. Ce congé contribue de manière significative au bien-être des enfants et est aussi économiquement viable grâce à une meilleure compatibilité entre la vie de famille et la carrière.

En Europe, aucun pays ne renonce au congé parental payé. Pour de bonnes raisons: les preuves scientifiques des effets positifs du congé parental sont aujourd’hui largement incontestées1. La seule exception en Europe: la Suisse. Selon une étude de l’UNICEF, la Suisse se classe au dernier rang2 des 41 pays les plus riches du monde en termes de cadre juridique favorable à la famille.

Le congé parental payé a des effets positifs tant au niveau individuel que sociétal. Il est bénéfique pour la santé psychique et physique de la mère et de l’enfant. La science observe une forte corrélation positive, en particulier chez les enfants issus de familles socialement et économiquement moins favorisées. La société bénéficie de plusieurs façons d’un taux d’emploi des mères manifestement plus élevé, que ce soit par des recettes fiscales plus importantes ou d’un point de vue économique, en luttant contre la pénurie de main-d’œuvre.

Le congé parental est dans l’intérêt de l’enfant

Dans le cadre de la définition du congé parental, Pro Juventute met l’accent sur l’intérêt de l’enfant. Il ne doit favoriser ou désavantager aucun modèle familial, mais soutient avant tout un développement sain des enfants au sein du cocon familial. Les recherches menées dans nos pays voisins en montrent le potentiel: le congé parental réduit le stress psychologique et la dépression chez les mères, et renforce le lien entre les parents et l’enfant. Ces deux bénéfices contribuent à améliorer la résilience des enfants, renforçant ainsi leur capacité à faire face aux défis futurs de manière saine.

Mais le congé parental a également un effet positif sur la santé physique des enfants, par exemple en permettant une période d’allaitement plus longue3. Pour que le congé parental soit également propice à la création d’un lien entre le père et l’enfant, les pères doivent en prendre une part suffisamment importante. Il est donc important de réserver une part fixe de congé parental aux pères sur une base contraignante.

Le congé parental ne remplace pas le congé de maternité ou de paternité

Les 14 semaines de congé de maternité et les deux semaines de congé de paternité ne sont pas remises en cause par le congé parental. Ils poursuivent d’autres objectifs. Le congé de maternité a pour but principal de permettre à la mère de se reposer et de protéger sa santé, tandis que le congé de paternité vise à permettre aux pères de soutenir leur famille dans les premiers jours suivant l’accouchement, ce qui a un effet positif sur la santé de la mère en particulier4. Ce délai est trop court pour permettre aux parents de s’adapter à leurs nouveaux rôles familiaux. Nous savons grâce à la recherche que les effets positifs du congé parental ne se manifestent qu’environ 28 semaines après la naissance.

le congé parental vise à maintenir la santé de la famille en tant que système. Il soulage les parents dans la phase vulnérable de la fondation de famille et améliore les conditions-cadres de la conciliation de la vie familiale et professionnelle. La perte d’autonomie temporelle et les exigences d’un nouveau-né poussent les parents à leurs limites. Le congé parental donne aux jeunes pères et mères la possibilité de trouver leur place dans leurs nouveaux rôles et de répartir le travail rémunéré et non rémunéré de manière plus égalitaire. Le congé parental crée donc aussi les conditions pour permettre aux parents de partager la responsabilité de l’éducation de leurs enfants5. Comme dans le cas du congé de maternité et de paternité, l’objectif est d’atteindre un maintien de la rémunération de 80%, conformément aux règles actuelles des autres assurances sociales.

Tout le monde bénéficie de bonnes conditions-cadres pour les familles

Les jeunes familles ne sont pas les seules à tirer profit du congé parental. Il y a également un grand intérêt économique et social à créer des conditions-cadres pour les jeunes parents, qui permettent de maintenir des professionnels qualifiés dans un emploi rémunéré. Par exemple, il a été démontré que le congé parental payé a un effet positif sur la reprise de l’emploi chez les mères après la naissance. Au niveau opérationnel, les entreprises bénéficient d’une meilleure productivité, d’un chiffre d’affaires plus élevé et d’un meilleur moral sur le lieu de travail. Pour les petites et moyennes entreprises en particulier, il est important de savoir que le congé parental a une influence positive sur les taux de fluctuation, c’est-à-dire qu’il favorise la fidélité individuelle à l’emploi.

Les expériences réalisées à l’étranger montrent également que l’introduction du congé parental augmente la productivité globale du travail. Le congé parental est donc un investissement également rentable sur le plan économique. La Commission fédérale pour les questions familiales (COFF) a calculé qu’une augmentation du taux d’emploi des mères de seulement 1% suffirait à financer 18 à 20 semaines de congé parental6.

Aucun autre pays en Europe ne passe à côté des nombreux effets positifs du congé parental. Les enfants ont un droit fondamental à la sécurité du cocon familial, indépendamment de l’état civil et du mode de vie de leurs parents. Pro Juventute s’engage en faveur d’un congé parental payé – parce que le temps est venu.

Prise de position Congé parental


1Cf. l’analyse de la littérature sur mandat de la COFF: Müller, Franziska; Ramsden, Alma (2017): Connaissances scientifiquement fondées sur les effets du congé parental, du congé maternité et du congé paternité Analyse de la littérature pour la Commission fédérale pour les questions familiales (COFF), Interface Études politiques Recherche Conseil, Lucerne.
2Yekaterina Chzhen, Anna Gromada, Gwyther Rees (2019): Are the world’s richest countries family-friendly? Policy in the OECD and EU. UNICEF Office of Research: Florence.
3L’une des principales raisons de l’arrêt précoce de l’allaitement est la reprise d’un emploi rémunéré.
4Persson, Petra and Maya Rossin-Slater (2019): When Dad can stay home. Fathers’ Workplace Flexibility and Maternal Health. Dans: National Bureau of Economic Research NBER Working Paper 25902. http://www.nber.org/papers/w25902 
5Le congé parental permet également de mieux répondre aux exigences de l’art. 18, al. 2, de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant.
6Commission fédérale pour les questions familiales COFF (2018): Le congé parental en vaut la peine! Arguments et recommandations scientifiquement fondés.