Développement et Santé

Projet pilote de groupes de jeu dans des centres dʼasile du canton dʼArgovie

Les familles de requérant·e·s dʼasile vivent souvent pendant des mois, voire des années, dans des hébergements exigus, avec une chambre par famille. La vie quotidienne est éprouvante, et les personnes sont souvent livrées à elles-mêmes. Le groupe de jeu offre quelques heures de répit aux enfants dʼâge préscolaire. En outre, les enfants et les parents se familiarisent avec notre culture ludique et notre langue.
Image
Des enfants jouent dans un centre d’asile.

Alors que les enfants en âge d’aller à l’école enfantine et à l’école primaire peuvent fréquenter une école interne, les enfants dʼâge préscolaire nʼont pas la possibilité de satisfaire leurs besoins en matière de jeu, de mouvement, dʼexpression des émotions et de temps de repos. 

Les expert·e·s sʼaccordent à dire que les premières années de la vie servent à poser des bases importantes pour le développement de lʼindividu. L’apprentissage durant la petite enfance est essentiel pour que les enfants puissent acquérir des aptitudes motrices, linguistiques, cognitives et sociales. Si cet apprentissage n’est pas mis en place, les jeunes enfants courent un risque accru dʼêtre défavorisés dans leur développement. Il en découle souvent une inégalité des chances lors de la scolarisation, puis lors de la formation et enfin sur le marché du travail.

  • De meilleures chances pour un développement des enfants correspondant à leur âge dans les centres dʼhébergement pour requérant·e·s dʼasile
  • À leur entrée à l’école enfantine, les enfants disposent de compétences adaptées à leur âge et correspondant à leur potentiel
  • Les parents connaissent lʼimportance de l’éducation de la petite enfance
  • Les parents reçoivent des exemples dʼactivités de jeu de développement et peuvent les mettre en pratique
  • Offre facilement accessible

Conformément au principe de lʼégalité des chances, les enfants devraient tous pouvoir bénéficier de lʼéducation de la petite enfance de la même façon et présenter ainsi moins de déficits de compétences.

Des matinées de groupes de jeu sont actuellement proposées dans les centres dʼaccueil cantonaux pour requérant·e·s dʼasile dʼUntersiggenthal et dʼAarau. Le projet pilote est en cours dʼévaluation et se déroulera jusquʼen septembre 2021. 

Pour toute question ou information complémentaire, les personnes intéressées peuvent prendre contact avec Pro Juventute: