Médias et Internet

Utilisation des médias numériques pour les enfants de moins de six ans

Les enfants de moins de six ans veulent découvrir et explorer le monde. Il est important pour le développement de l’enfant que l’apprentissage se fasse par tous les sens. Mais quel rôle les médias numériques jouent-ils dans ce processus? Réponses et explications.
Image
Les enfants ont intérêt aux choses nouvelles. Voici un guide pour utiliser les médias numériques.

Jouer, dessiner, bricoler, rencontrer d’autres enfants et être en mouvement sont des activités importantes durant la petite enfance. Dès leur plus jeune âge, les enfants sont confrontés à des écrans et à des contenus médiatiques qui génèrent souvent une grande fascination. Mais même à l’ère des smartphones, des réseaux sociaux et de Netflix, les étapes essentielles du développement d’un enfant restent les mêmes. Les enfants utilisent différents sens pour apprendre. Par le biais d’essais et d’erreurs, ils acquièrent de nouvelles compétences, reconnaissent des liens entre les choses, améliorent leur dextérité et enrichissent leurs connaissances.

L’enfant s’ouvre au monde via les éléments suivants

Faire ses propres expériences

Il est important que les bébés et les enfants en bas âge puissent faire des expériences sensorielles variées. Dans un environnement stimulant, l’enfant fait des expériences avec son propre corps:

  • Le toucher: creuser dans le bac à sable, caresser un chat, pétrir de la pâte ou ressentir le froid et le chaud.
  • L’ouïe: écouter une histoire, associer des sons ou tester la portée de sa propre voix.
  • La vue: reconnaître des visages, remarquer des différences de couleur ou observer la vitesse d’un vélo et la lenteur d’un escargot.
  • L’odorat: se réjouir de l’odeur de son plat préféré ou découvrir l’odeur de l’herbe fraîchement coupée, de la terre humide.   
  • Le goût: mordre dans un citron et observer la contraction de la bouche, déguster du chocolat, manger des bâtonnets de bretzel et remarquer les différences de goût.

Les médias numériques tels que les vidéos sur YouTube, les séries sur Netflix et les livres audio ne permettent que des expériences sensorielles limitées, qui ne stimulent que l’ouïe et la vue. 

Élargir le monde analogique

Les médias numériques peuvent venir compléter les expériences réelles et sensorielles, mais ils ne constituent jamais un substitut équivalent. Quelques exemples de combinaison:

  • Prendre la photo d’une coccinelle et zoomer sur l’écran pour en voir les détails.
  • Regarder la vidéo des sauts sur le trampoline au ralenti. C’est intéressant et parfois très drôle.
  • Avant d’aller au lit, montrer à grand-maman et à grand-papa le nouveau pyjama par appel vidéo. 
  • Même les jeux numériques ont des éléments passionnants qui permettent à un enfant d’explorer le monde en complément des expériences quotidiennes, comme par exemple empiler des blocs numériques ou associer des objets à des termes génériques: une chaise est un meuble, un tournesol est une plante, etc. 

Sélectionner un contenu adapté à l’âge

Le contenu affecte les enfants avec une intensité différente que les jeunes ou les adultes. Les enfants vivent dans l’ici et maintenant. Il est facile de l’observer lorsqu’ils sont plongés dans une histoire et font abstraction de tout le reste. Parfois, les enfants assis devant un écran sont à peine réactifs quand on leur parle.

  • Le contenu des médias doit être adapté à l’âge et au développement de l’enfant et sélectionné en conséquence. 
  • L’idéal est de vérifier d’abord attentivement les nouvelles séries ou les séries de livres audio ou de les regarder/écouter avec l’enfant. 
  • Dans le cas des jeux et des films, les recommandations d’âge et les informations sur le contenu fournissent de premières indications sur la nature du contenu. Cependant, elles ne disent rien sur la qualité ou le degré de difficulté. Les parents doivent toujours se faire leur propre opinion quant à la pertinence du contenu.

Limiter le temps d’écran

Les enfants plus jeunes ne peuvent pas encore réguler eux-mêmes le temps d’écran ou filtrer le contenu des médias. 

  • L’accompagnement parental est central pour les petits enfants. L’apprentissage des compétences médiatiques ne commence pas avec la consommation de premiers contenus, mais par l’observation de modèles. 
  • Un enfant de cet âge n’a pas besoin d’avoir sa propre télévision dans sa chambre ou sa propre tablette, son propre téléphone portable ou son propre ordinateur. En revanche, l’enfant ne subit aucun dommage permanent s’il consomme un contenu sur écran adapté à son âge, pendant une période limitée et en étant accompagné.  
  • Une limitation du contenu et du temps d’utilisation est judicieuse pour les enfants et relève de la responsabilité des adultes. Des règles claires ou des aides telles qu’un réveil ou un sablier peuvent être utiles.

Réalité et fiction se confondent 

Les enfants de moins de six ans ne sont pas toujours capables de distinguer clairement la réalité de la fiction. Rien ne leur semble impossible. C’est pourquoi cette phase est aussi appelée l’âge magique. Pour les petits enfants, les histoires ou les représentations dans les films et les jeux semblent réelles. Ils participent avec tous leurs sens à l’action et en font partie. Ils s՚identifient aux personnages des programmes télévisés ou des jeux, les imitent et en nourrissent leur imagination. Ce n’est qu’au début de l’école primaire que la fiction et la réalité se séparent de plus en plus.

Les médias numériques peuvent venir compléter les expériences réelles et sensorielles, mais ils ne constituent jamais un substitut équivalent.

Les parents sont des modèles

Les enfants observent très attentivement. Si les parents eux-mêmes utilisent beaucoup leur smartphone, l’appareil se voit rapidement attribuer une grande importance. Les parents peuvent également utiliser leur rôle de modèle comme une opportunité en montrant à leur enfant ce qu’ils souhaitent lui transmettre. Par exemple, de ne pas se laisser constamment distraire par son téléphone portable. 


Les expériences partagées sont importantes 

Les parents peuvent contribuer à façonner les expériences médiatiques des enfants et y associer leurs propres valeurs et objectifs. Guidé par les adultes, l’enfant apprend à porter un regard critique sur les contenus médiatiques, à les apprécier, à les sélectionner et à parler de ses expériences médiatiques. Que ce soit en ligne ou hors ligne, il est essentiel que le quotidien familial soit façonné par les expériences vécues ensemble. Vous trouverez de plus amples informations dans l’article «Activités médiatiques communes».
 

Conseils pour les parents

  • Durant la petite enfance les enfants ont besoin d’occasions de découvrir et d’expérimenter par eux-mêmes. Vous pouvez compléter ces expériences par des offres médiatiques sélectionnées.
  • Selon les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les enfants de plus d’un an devraient pratiquer au moins trois heures d’activité physique par jour. Veillez à ce que les médias numériques ne monopolisent pas du temps qui manquerait ensuite pour le mouvement et les expériences sensorielles.
  • L’accompagnement est important et encore relativement facile avec de petits enfants. Parlez à l’enfant du contenu et demandez-lui ce qu’il trouve drôle ou super.
  • Bien que les médias sur écran soient fascinants, les livres et les médias audio restent très populaires auprès des petits. Profitez de cet intérêt et lisez régulièrement des histoires à votre enfant. Vous encouragez de cette façon le développement du langage. Vous trouverez plus d’inspiration à ce sujet sur www.enfants-4.ch.
  • Ce que vous autorisez votre enfant à faire avec les écrans dépend de vos valeurs. Expliquez à votre enfant les règles qui s’appliquent dans votre famille en matière de médias numériques. Plus il est âgé, plus il est susceptible de comprendre votre intention. L’idéal est de fixer les règles avec votre enfant.
  • Si vous êtes sûr·e que les contenus sont adaptés, votre enfant peut aussi en regarder tout seul de temps en temps. Restez toutefois à disposition. Les contenus inconnus, tels que les nouvelles séries, les séries de livres audio, etc., doivent toujours être contrôlés au préalable ou regardés/écoutés avec l’enfant. 
  • Prêtez attention aux réactions de votre enfant lorsqu’il consomme des médias. Est-ce qu’il semble agité? Apeuré? Perturbé? Un tel comportement indique que le contenu n’est pas approprié et que vous devez chercher autre chose.
  • Accompagner votre enfant dans sa consommation de médias vous permet de répondre directement à ses questions et de profiter d’expériences partagées. Votre enfant découvre et comprend ainsi les contenus en utilisant une tablette, en regardant la télévision ou en jouant à un jeu vidéo.
  • Il existe un large éventail d’offres de médias sur écran adaptés aux enfants et intéressants sur le plan pédagogique, qui sont également amusants. Le site Web www.pedagojeux.fr offre un bon aperçu.