Famille et Société

Les grands-parents sont d’importantes personnes de référence

Ces dernières décennies, le rôle des parents, mais aussi des grands-parents, a bien changé. Les grands-parents actuels sont souvent actifs, voyagent, étudient ou travaillent. S’il se réjouissent certes d’avoir une petite-fille ou un petit-fils, ils souhaitent continuer de mener leur vie et ne pas devenir des gardes d’enfants disponibles en permanence.
Image
Grand-papa avec bébé

La naissance d’un enfant peut être l’occasion de raviver des souvenirs et d’échanger les expériences de sa propre enfance. Quels usages ou rituels souhaitez-vous conserver – et quels modèles préféreriez-vous oublier? Il est temps de définir votre propre style de vie en tant que mère et père.

L’apport précieux des grands-parents 

Si votre bout de chou est le premier petit-enfant de vos parents, il vaut mieux leur laisser le temps de s’habituer à leur nouveau rôle. Ils ne sont peut-être pas encore conscients d’avoir soudain avancé d’une génération et doivent d’abord digérer la chose. Pour les enfants, les grands-mères et grands-pères occupent une place particulière: ce sont des personnes de référence centrales, qui connaissent bien les parents et les enfants, mais sans être intégrées dans leur quotidien. Une bonne relation avec les grands-parents peut constituer un énorme enrichissement pour votre enfant.

L’éducation est l’affaire des parents

Les grands-parents se montrent parfois trop généreux en matière de conseils sur l’éducation et les soins des enfants. Mais vous pouvez fort bien camper sur vos positions et vous faire tranquillement votre propre opinion, voire déclarer que vous préférez éviter toute ingérence dans les questions d’éducation. Cela dit, les modèles d’éducation évoluent constamment, et il peut être captivant d’en parler et de comparer les différents points de vue en présence. Si ces échanges se déroulent dans le respect mutuel, ils ne devraient pas donner lieu à des conflits.

Un soutien bienvenu

Pour vous, parents, il est agréable de bénéficier de l’aide et des attentions des grands-parents après la naissance. Mais tous ne pourront ou ne voudront pas intervenir constamment comme baby-sitters, aides de ménage ou conseiller∙ère∙s familiaux∙ales. Nombre de grands-parents souhaitent profiter pleinement de leurs petits-enfants, et non assumer de tels engagements. Ou ils sont toujours actifs professionnellement et n’ont ni le temps ni l’énergie de satisfaire les moindres souhaits de la jeune famille.

Attentes réciproques à définir

Il y a une différence considérable entre garder l’enfant à l’occasion et une réelle prise de responsabilité à cet égard. Il s’agit donc de clarifier vos attentes réciproques. Même si les grands-parents ne sont pas en mesure de s’occuper régulièrement de votre enfant, ils seront sans doute prêts à vous dépanner de temps en temps – si on le leur demande. De tels contacts jouent un rôle crucial pour la relation future de votre enfant avec ses grands-parents.

Témoignages d’estime

L’estime mutuelle est toujours très importante – et votre enfant la ressentira. Les grands-parents apprécient généralement de dépasser le rôle de baby-sitters, de «bouche-trous», pour également être présents auprès de l’enfant lorsqu’ils en ont vraiment l’envie et le temps. 

«Mami» et «papi» de remplacement 

Si vos parents habitent trop loin, sont trop occupés ou décédés, peut-être connaissez-vous des personnes qui seraient ravies de remplir la «fonction» de grands-parents auprès de votre enfant. Bien souvent, par pudeur ou par timidité, elles n’osent pas le proposer d’elles-mêmes. N’hésitez donc pas à faire le premier pas – cela peut susciter une relation qui s’avérera précieuse pour vous et votre enfant.

Ce texte est tiré du chapitre «La place des grands-parents» du Message aux parents n° 3: votre enfant au troisième mois de vie. Cette édition des Messages aux parents aborde aussi d’autres thèmes tels que «Les tout débuts de l’autonomie», «Dors, dors mon enfant…», «Vie de famille et vie professionnelle» et «Droits de l’enfant: l’intérêt supérieur de l’enfant».

Pour plus d'informations sur les Messages aux parents, cliquez ici.

De nombreuses communes offrent les Messages aux parents

Pour le premier enfant, de nombreuses communes et villes offrent aux jeunes parents un abonnement aux Messages aux parents de Pro Juventute. Certaines communes limitent ce cadeau à la première année de vie, tandis que d’autres offrent les Messages aux parents jusqu’à la sixième année. Vérifiez si votre commune de résidence finance les Messages aux parents.

Vérifier si les Messages aux parents sont gratuits

Entrez votre code postal et sélectionnez votre lieu de domicile dans la liste.