Mon enfant a du mal à s’endormir

«Jusqu’à récemment, notre fils de deux ans dormait relativement bien. Mais depuis quelques semaines, la nuit est devenue un cauchemar pour nous tous. Il a du mal à s՚endormir. Il se réveille aussi souvent en pleurant et il nous appelle. Que pouvons-nous faire pour que la sérénité revienne un peu et que les nuits ne soient plus aussi difficiles?»

S.E., 39 ans, Saint-Gall 

Réponse du service Conseils aux parents de Pro Juventute

Le fait que vos nuits de sommeil soient régulièrement interrompues met certainement vos forces à rude épreuve. De nombreux enfants ont des difficultés à s’endormir et à dormir toute la nuit sans se réveiller. Malheureusement, il n’existe pas de remède miracle pour changer cela. Peut-être pouvez-vous essayer quelques-uns de nos conseils qui, espérons-le, vous aideront à retrouver bientôt des nuits plus paisibles.

Chez les jeunes enfants, les problèmes de sommeil sont souvent liés à une nouvelle phase de développement. Votre fils de deux ans commence à explorer le monde et ce qu’il vit peut rendre son endormissement difficile ou perturber son sommeil. Donnez à votre enfant suffisamment de temps le soir pour qu’il puisse se préparer à l’heure du coucher.

Les routines et rituels du soir peuvent s’avérer utiles.

Aidez-le à relâcher la tension et à se détacher des événements de la journée. De cette façon, vous l’aiderez à mieux s’endormir. Pour de nombreux enfants, les peluches sont également des compagnons de sommeil indispensables. Notez par ailleurs que les aliments tels que le jus d՚orange et les boissons ou aliments fortement sucrés ont un effet stimulant; éviter leur consommation le soir peut donc être utile. N’interrompez pas soudainement un jeu pour mettre votre fils au lit. Finissez toujours la journée dans l’apaisement, même si elle a été épuisante ou que vous avez dû gronder votre fils. Profitez avec lui des moments de tranquillité que vous offre l’heure du coucher.

Les routines et rituels que l’on met en place chaque soir peuvent s’avérer utiles. Après le dîner par exemple, on joue encore un peu ensemble avant de mettre le pyjama et de se brosser les dents. Une fois que votre fils est au lit, vous pouvez lui raconter une histoire, puis vous le bordez doucement en chantant une chanson de bonne nuit et vous éteignez la lumière. Si votre fils n’aime pas s’endormir quand il fait sombre, laissez la porte un peu ouverte ou allumez une lumière douce.

La nuit, votre fils traite toutes les expériences qu’il a faites durant la journée. Lorsqu’il se réveille, il peut se sentir un peu perdu. Jusqu’à ce qu’il arrive à se rendormir tout seul, il aura besoin de votre présence. Avec tous ces éléments, vous faites en sorte que le sommeil soit associé à des sentiments positifs pour votre enfant.  

Vous avez des questions?

Les professionnel·le·s répondent rapidement, simplement et gratuitement aux questions relatives à l’éducation, au développement, à la prise en charge et à l’organisation familiale. Avec le service Conseils aux parents, Pro Juventute apporte du soutien aux parents et aux personnes de référence pour les petits et grands soucis. Parce que chaque enfant est unique et chaque famille différente.