Famille et Société

Repenser l’espace public - en route vers la ville jouable

Une ville dans laquelle les enfants peuvent modeler l’espace public de manière ludique et se déplacer en toute sécurité est aussi intéressante pour les adultes.
Image
L’enfant qui vit en ville joue, la ville s’adapte aussi aux familles et devient une ville jouable.

Bientôt, plus de la moitié des enfants du monde vivront dans les villes. Les conditions de croissance et de vie des enfants en ville ont une énorme influence sur leur développement. Réciproquement, les enfants influencent le paysage urbain, à la fois par leur présence pleine de vie, mais aussi et surtout lorsqu’on ne les voit pas. Les enfants sont donc une sorte d’indicateur de la qualité générale de l’habitat «ville».

Magazine sur le thème du jeu libre

Le numéro actuel du magazine INFOanimation aborde le thème du jeu libre et révèle ce que cela signifie pour l’enfant, pour les autres communautés et pour le développement de notre espace de vie. Il montre également des mises en œuvre concrètes dans l’animation enfance et jeunesse en milieu ouvert. Le magazine a été développé en collaboration avec d’autres acteurs, y compris l’Association faîtière pour l’animation enfance et jeunesse en milieu ouvert.

Un espace de liberté pour les enfants sous pression

En raison de la densité croissante de nos espaces de vie et du besoin de sécurité toujours plus important des parents, mais aussi de l’aménagement temporel du temps libre des enfants, les espaces de liberté des enfants sont menacés, et ce tant en termes de temps que d’espace. L’étude sur les espaces de liberté de Pro Juventute datant de 2016 a montré qu’en Suisse, les enfants ne passent en moyenne que 29 minutes par jour dehors sans surveillance, et ce principalement dans la cour ou le jardin.

Les espaces publics (rues, places, espaces verts) jouaient un rôle nettement moins important pour les enfants. Un espace public pouvant être utilisé comme espace de jeu ne serait pas seulement un gain pour la qualité de vie des enfants: dans les lieux où le jeu est possible, les rencontres, le mouvement, l’appropriation et les loisirs de proximité sont possibles pour toutes les générations, et ce également dans les zones des centres-villes. Il est donc dans l’intérêt de l’ensemble de la population citadine que le développement urbain soit davantage axé sur les besoins des enfants et que le jeu soit utilisé comme une forme d’appropriation et de participation aux espaces urbains pour toutes les générations.

De l’aire de jeux à la ville jouable

La vision d’une ville jouable renverse la notion selon laquelle les espaces pour enfants sont conçus comme des aires de jeux délimitées, séparées des autres parties de l’espace public. L’accent est davantage mis sur la création d’un réseau d’espaces et de rues interconnectés qui sont suffisamment ouverts pour que les enfants puissent se déplacer et jouer librement. Il en résulte une ville qui est non seulement adaptée aux enfants, mais qui offre également des espaces publics plus accueillants pour toutes les générations.

Une valeur ludique élevée des espaces urbains individuels est atteinte lorsque les bâtiments, les espaces et la conception permettent un maximum de possibilités d’action et invitent à différents types de jeu. La ville dans son ensemble devient jouable lorsqu’elle ouvre des possibilités d’exploration, de jeu et d’échange social, et qu’elle est conçue dans le meilleur des cas comme une grande aire de jeux interconnectée.

Le chemin vers la ville jouable nécessite la volonté de repenser l’espace public dans sa globalité. Pro Juventute soutient les communes et les villes sur ce chemin.