Famille et Société

Pourquoi avons-nous besoin d’un congé de paternité?

Beaucoup de couples aimeraient partager la tâche éducative et éduquer les enfants ensemble. Après la naissance d’un enfant, les mères bénéficient d’un congé de maternité réglementé par la loi, mais il n’y a pas de bases légales pour les pères. Avec l’initiative populaire «Paternité – en faveur de toute la famille», un congé doit également être obtenu pour les pères.
Image
Arguments de Pro Juventute en faveur du congé de paternité.

Au cours des dernières années, les choses ont évolué en ce qui concerne la conciliation de la vie professionnelle et de la vie familiale. De nombreuses mères continuent d’exercer leur profession après leur congé de maternité, et de plus en plus de couples élèvent leurs enfants ensemble, en «partenariat». Aujourd’hui, les pères sont plus présents pour les enfants qu’ils ne l’étaient auparavant. Depuis que les femmes se sont émancipées, elles essaient de combiner projets professionnels et travail familial. Une tâche qui n’est pas facile et qui ressemble souvent à un exercice de haute voltige. Les hommes veulent aussi construire une relation avec leur enfant dès le début. Leur rôle ne devrait pas se limiter à coucher les enfants et à lire l’histoire du soir. De plus en plus de pères veulent être à la maison pendant la journée et vivre la vie familiale au quotidien.

Le pays a besoin de nouveaux pères

Mais pourquoi les mères sont-elles si souvent les seules concernées lorsqu’il s’agit de concilier vie professionnelle et vie familiale? Les conditions ne devraient-elles pas être adaptées aussi pour les pères? En tout cas, les enquêtes montrent clairement qu’aujourd’hui, une grande majorité des pères souhaitent jouer un rôle actif dans la famille et, pour ce faire, réduire leur taux d’occupation au travail. Ceci est également confirmé par l’étude «Was Männer wollen!» (Ce que veulent les hommes!) de Pro Familia, datée de 2011. Néanmoins, selon l’article 329, alinéa 3 du Code des obligations, les hommes n’ont droit qu’à un jour de congé de paternité, c’est-à-dire autant de temps que pour un déménagement.

De meilleures conditions-cadres sont nécessaires

Parce que les pères veulent construire une relation avec leur enfant dès le début et soutenir leur partenaire, beaucoup d’hommes prennent des vacances ou un congé sans solde après la naissance de leur enfant. Un privilège que toutes les familles ne peuvent se permettre – loin de là. Les femmes et hommes politiques sont donc invités à créer enfin les conditions-cadres appropriées pour que la Suisse puisse rattraper son immense retard par rapport aux autres pays européens. Dans d’autres pays, un congé parental adéquat, que la mère et le père partagent, est établi depuis longtemps.

Initiative pour le congé de paternité

Afin d’améliorer les conditions légales pour les pères en Suisse, l’association «Le congé paternité maintenant!» a lancé une initiative populaire. L’initiative entend introduire un congé paternité payé sur le modèle du congé maternité. Selon le texte de l’initiative, il doit durer au moins quatre semaines. Cela correspond généralement à une absence de 20 jours ouvrés. Contrairement au congé de maternité, il est prévu que le congé de paternité puisse être pris de façon flexible jusqu’à un an après la naissance de l’enfant et qu’il puisse être réparti comme souhaité. Il serait donc possible de prendre le congé de paternité sous forme de jours de congé isolés. Ainsi, par exemple, le taux d’occupation pourrait être réduit à 80% pendant 20 semaines.Depuis, le Parlement a adopté un contre-projet, qui prévoit un congé de paternité de 10 jours. À condition que le référendum contre cette décision ne soit pas organisé, le comité d’initiative a annoncé le retrait de l’initiative. Dans ce cas, la loi entrerait en vigueur en 2020.

Vous trouverez de plus amples informations sur www.conge-paternite.ch