Famille et Société

Wanted: marraine parfaite, parrain idéal

La demande de devenir marraine ou parrain est source de joie, mais peut aussi causer de l’inconfort. Pour s’assurer que toutes les personnes impliquées sont satisfaites, il est utile de clarifier à l’avance les attentes mutuelles pour trouver la marraine parfaite ou le parrain idéal.
Image
Les enfants en plein air avec marraine et parrain

La réaction la plus fréquente est de se sentir flatté·e lorsqu’on nous demande de devenir marraine ou parrain. On prend de bonnes résolutions, on veut être une super marraine et passer beaucoup de temps avec notre filleul·le. Les parrains aussi veulent construire une belle relation avec leur filleul·le et planifient déjà diverses aventures. Même si les conditions pour un parrainage semblent bonnes, il vaut la peine de clarifier certaines choses à l’avance. Des attentes et modes de vie différents peuvent appliquer des contraintes sur la relation avec le·la filleul·le. En tant que parent, on souhaite la meilleure marraine et le meilleur parrain possible pour son propre enfant, et c’est pourquoi il vaut la peine de choisir minutieusement.

Espoirs et attentes

Dans certaines circonstances, on part du principe que l’on sera automatiquement choisi·e comme marraine ou parrain par notre frère ou notre sœur. Si les parents de l’enfant préfèrent attribuer cette tâche à des amis, des tensions peuvent alors survenir au sein de la famille. Il est également possible que l’on se mette à paniquer légèrement au moment de la demande. Peut-être que la relation avec les parents de l’enfant est devenue quelque peu unilatérale ou l’on craint que l’amitié n’en souffre à cause des attentes impliquées. D’un point de vue purement juridique, on ne contracte aucune obligation en devenant marraine ou parrain, et on n’a pas à prendre en charge l’enfant s’il venait à perdre ses parents. Pourtant, il est tout de même souhaitable que la marraine ou le parrain s’intéresse à l’éducation de l’enfant. Comme le sujet n’est pas totalement exempt de conflit, il vaut la peine de réfléchir des deux côtés et de faire preuve d’ouverture. Il est inutile d’accepter par pure politesse ou de choisir le parrain et la marraine parce que l’on se sent obligé. Si ça ne colle pas entre les adultes, ce sont les enfants qui en feront les frais.

Que faire en cas de problèmes avec le parrain ou la marraine?

Outre de nombreux exemples fructueux, on recense malheureusement aussi des épisodes désagréables. Par exemple, il n’est pas très judicieux de mettre fin à un parrainage par lettre recommandée ou de l’annuler au milieu d’une querelle. Afin d’éviter des frustrations soudaines et inutiles, il est conseillé de rechercher le dialogue à temps. Dans certains cas, cela permet d’améliorer la situation ou d’ajuster les attentes excessives. Avant toute chose, il est important d’évaluer comment l’enfant gère la situation. Peut-être est-il tout à fait satisfait de sa marraine ou de son parrain et ne s’attend pas à une dévotion inconditionnelle. Peut-être est-il suffisant pour lui de leur téléphoner de temps en temps et de faire quelque chose seul avec eux occasionnellement.

Comparer parrain et marraine

Les frères et sœurs comparent bien évidemment leurs parrains et marraines respectifs. Il va de soi qu’un enfant se demandera pourquoi sa propre marraine oublie toujours son anniversaire et jettera un regard jaloux sur sa sœur, qui, elle, est couverte de cadeaux par son parrain. En matière de parrain et marraine, il n’est pas rare que des plaintes apparaissent des deux côtés. Presque aucun autre sujet ne semble être aussi marqué par des attentes implicites. Heureusement, cependant, il a aussi été prouvé à maintes reprises combien cette tâche peut se révéler enrichissante pour le parrain, la marraine et l’enfant.

Conseils aux parents: trouver le parrain parfait et la marraine idéale

  • Réfléchissez bien à qui vous voulez demander de devenir marraine ou parrain. Ne prenez personne par surprise et n’attendez pas de réponse immédiate.
  • Peu importe si vous demandez à une personne de votre famille ou de votre cercle d’amis, le facteur décisif est de savoir si vos attentes peuvent être satisfaites. Clarifiez vos attentes avec la marraine ou le parrain de votre choix.
  • Demandez-leur comment ils voient leur rôle de parrain/marraine et le temps qu’ils veulent y consacrer. Précisez également qu’un refus de leur part ne nuira pas à la relation existante.
  • Même si vous ne réalisez qu’après un certain temps que le parrainage ne fonctionne pas, pour vous ou pour votre enfant, il vaut la peine d’en discuter. Abordez ce sujet délicat d’une manière bienveillante et constructive et cherchez ensemble des solutions. Si la situation est sans issue, vous pouvez aussi demander à votre enfant qui il pourrait imaginer comme parrain ou marraine de remplacement.