Famille et Société

Le repas, un moment de plaisir

Si le repas peut être source de joie et de détente, il peut également générer des tensions. Voici quelques conseils qui devraient vous permettre d’aborder ces moments avec davantage de sérénité.
Image
Repas avec enfants

L’appétit des enfants, comme celui des adultes, varie d’un repas à l’autre. Il faut donc tenir compte des besoins de l’enfant, qui sait quand il a assez mangé, et ne pas l’obliger à poursuivre son repas s’il n’a plus faim.

Ne pas manipuler ni punir

Attention à ne pas tomber dans les travers du marchandage, voire du chantage. Éviter les phrases du genre: «Si tu restes bien tranquille, je te donnerai un biscuit.» Ne pas faire non plus du repas l’enjeu d’une récompense ou d’une punition: «Si tu ne te calmes pas tout de suite, tu n’auras pas de dessert.» 

Gérer l’apprentissage des bonnes manières à table

Il est encore trop tôt pour inculquer les bonnes manières à votre enfant. Contraindre un petit de cet âge à se tenir correctement à table et à manger proprement peut causer des problèmes alimentaires ultérieurs. Peu à peu, votre enfant prendra exemple sur vous. De nombreux enfants aiment jouer à jeter des objets par terre et il peut aussi s’agir d’une cuillère contenant de la nourriture... L’enfant s’assure ainsi que les aliments sont encore là une fois qu’ils ont disparu de l’assiette. Pour lui, c’est une variation du jeu de «Coucou, le voilà!» qui lui permet de développer ses facultés d’observation et de mémorisation. Essayez de ne pas gronder votre enfant, ce qui risquerait de redoubler son intérêt pour ce jeu interdit. Une petite astuce pour éviter de vous énerver: ne déposer que peu de nourriture sur l’assiette de votre enfant. Les «dommages» seront moins importants.

Ne pas forcer l’enfant à manger

Ne pas contraindre l’enfant à manger un mets qu’il n’aime pas. Vous pourrez certainement remplacer l’aliment peu apprécié par un autre, de même valeur nutritive. S’il refuse ou recrache un certain aliment, vous pouvez le lui proposer à nouveau un peu plus tard. Il faut lui donner suffisamment de temps pour s’habituer à une nouvelle saveur et tenter de lui faire goûter de tout à chaque repas. Ne pas s’inquiéter si l’enfant fait preuve d’un penchant immodéré pour un plat particulier. Son goût évoluera certainement peu à peu et il passera alors à d’autres aliments.

Prendre les choses en main

Votre enfant aura de plus en plus de plaisir à prendre un aliment dans ses mains pour le manger – par exemple une croûte de pain, un biscuit de riz soufflé ou une banane. Vous pouvez éventuellement lui donner un petit pot avant le repas commun pour qu’il ne soit plus trop affamé puis, lors du repas familial, lui proposer un aliment qu’il peut prendre facilement dans ses mains.

Ce texte est un extrait du chapitre «Les plaisirs de la table» du Message aux parents 10 Votre enfant au dixième mois de vie. Les thèmes «Sécurité et confiance en soi», «Les plaisirs de la table» et «Le langage, passerelle entre les gens» sont – entre autres - traités dans le Message aux parents.

Commander les Messages aux parents