École et Formation

L’aide des parents facilite le choix de carrière précoce

Se pencher sur les choix de carrière et choisir une profession à un jeune âge est un défi. Il est donc d’autant plus important que les parents accompagnent ce processus et fassent confiance à leur enfant. Conseils aux parents pour soutenir la recherche d’une solution adaptée.
Image
Des parents aident une adolescente dans le processus de choix de carrière.

En Suisse, les jeunes doivent décider dès l’âge de 14 ou 15 ans de la formation professionnelle qu’ils veulent suivre. Mais les parents inquiets se demandent souvent si leurs enfants sont prêts pour une telle étape à cet âge? En entrant en apprentissage, les jeunes font l’expérience du quotidien dans le monde des adultes. À un jeune âge, ils acquièrent une expérience précieuse pour leur parcours personnel et professionnel. Les parents qui motivent et accompagnent avec intérêt contribuent au succès de ce processus. Il n’est pas facile, mais possible, de décider d’une profession si tôt et de construire les bases d’une carrière professionnelle. 

L’embarras du choix

De nombreux jeunes n’ont pas une idée claire du monde du travail ou de la profession qu’ils veulent exercer. Les possibilités sont nombreuses, et la diversité des professions s’est considérablement accrue. Il est difficile de choisir la bonne parmi les quelque 230 formations professionnelles de base. En plus de cette large sélection et de l’embarras du choix qui y est associé, beaucoup ont peur de se fermer des portes. Les changements personnels et physiques ne facilitent pas non plus ce processus. Dans de nombreux cas, ce fait n’est pas suffisamment pris en compte. 

Une phase marquée par les changements

À la puberté, les jeunes sont principalement préoccupés par leur corps, leur apparence, leur maturité sexuelle, leur développement personnel et la réalisation de soi. Ils tentent de trouver leur identité et se détachent lentement de leurs parents. Des sujets qui demandent beaucoup d’énergie et de temps aux jeunes. En outre, ils doivent prendre des décisions qui sont associées à de nombreuses incertitudes. Oser se lancer et surmonter les blocages est un défi. Les parents doivent être conscients de ces évolutions, accorder aux jeunes la compréhension nécessaire et ne pas leur mettre trop de pression. Il vaut la peine d’affronter les obstacles ensemble et de parler des difficultés.
Vous pouvez lire ici comment la puberté affecte les jeunes adultes et quels défis la puberté apporte au sein d’une famille.

S’orienter en fonction de ses intérêts et points forts

Comment les jeunes doivent-ils procéder pour choisir une profession? Comment trouver ce qui leur convient tandis qu’ils développent en même temps leur identité? Comment réussir à combiner ses propres idées avec la réalité? Pour répondre à ces questions et connaître l’objectif et ce qu’il faut pour l’atteindre, la plupart des jeunes ont besoin d’un soutien familial. L’activité professionnelle occupe une grande partie de la vie. Il est donc d’autant plus important de prendre une direction correspondant à ses intérêts et points forts.

Éclaircir les souhaits 

Les parents peuvent aider leurs enfants à exprimer clairement leurs souhaits et à concrétiser leurs idées. Il est utile de découvrir ensemble ce qui intéresse réellement son fils ou sa fille et ce qu’il ou elle aime faire. Il est important d’être ouvert aux retours, observations et idées qui ne sont pas directement liés au choix d’orientation de départ. Pas à pas, les jeunes peuvent ainsi aborder le monde du travail et prendre en compte l’importance de leurs propres intérêts dans leur choix de carrière. 

Emprunter le bon chemin

Savoir ce qui nous intéresse ne signifie pas que nos aspirations professionnelles sont réalistes. Si les jeunes doivent se baser sur leurs intérêts et leurs points forts, ils doivent également évaluer correctement la réalité et les conditions-cadres. Trouver un emploi qui correspond à ses propres capacités et intérêts est source de motivation. Lorsque l’on fait quelque chose avec enthousiasme et que l’on aime approfondir le sujet, cela favorise aussi le développement personnel et professionnel. Si une telle voie se dessine, c’est alors un soulagement pour les jeunes et les parents. La plupart du temps, cependant, ce n’est pas le cas. Le choix de carrière est un processus qui nécessite souvent plusieurs mesures. Les discussions avec la famille, les ami·e·s et les spécialistes sont tout aussi utiles que les premières expériences.

Aperçu des professions moins connues

Les professions dites «tendance» ont particulièrement la cote. Cependant, ces métiers ont surtout le statut de favoris en raison de leur popularité et non parce qu’ils conviennent aux jeunes. L’opinion des ami·e·s, des personnes de référence ou des enseignant·e·s joue également un rôle important. Pour que les jeunes puissent se faire leur propre opinion, ils doivent connaître le plus grand nombre possible de professions, même les moins connues. YouTube est une plate-forme idéale pour regarder des films professionnels et obtenir un aperçu des professions axé sur la pratique. Le Centre d’orientation professionnelle et d’information de la région, qui offre des consultations gratuites, est tout aussi utile.

Recueillir des expériences

Lorsque les jeunes découvrent différentes professions par l’intermédiaire d’ami·e·s ou de parents, cela a un impact important sur eux. Les stages s’avèrent encore particulièrement précieux. Ils permettent aux jeunes de découvrir le quotidien d’un métier et de recueillir leurs premières expériences. Ces impressions aident au processus de décision. Il est tout à fait possible qu’un adolescent ne remarque qu’une profession ne correspond pas à sa nature qu’après l’avoir essayée. Les parents peuvent également encourager leurs enfants à commencer par leur propre environnement pour leur donner un avant-goût du monde professionnel. 
Vous trouverez ici des informations sur la recherche et la réalisation d’un stage d’orientation.

Dépassés par le choix de carrière

La plupart des adolescents relèvent avec brio les défis liés aux choix de carrière et trouvent une profession qui leur correspond. Cependant, il arrive que les jeunes cessent de postuler parce qu’ils sont dépassés par les nombreuses influences, expériences et émotions. Dans cette situation, il est conseillé aux parents de parler à leur fille ou à leur fils pour essayer de comprendre. Pour les jeunes qui ne sont pas encore prêts à prendre une décision, il existe des options de transition telles que le préapprentissage, la douzième année et les séjours linguistiques. Vous trouverez des informations à ce sujet sur orientation.ch

Conseils aux parents

  • Abordez régulièrement les souhaits et les idées de votre enfant. Découvrez ce qui l’intéresse. Que fait-il pendant son temps libre et pourquoi?
  • Aidez votre enfant à découvrir l’importance de ses intérêts pour le choix de son orientation professionnelle et son travail quotidien.
  • Demandez-vous si ses aspirations professionnelles sont réalistes. Que faut-il pour atteindre l’objectif visé?
  • Faites confiance à votre fille ou à votre fils. De cette manière, vous contribuez à maintenir sa motivation et à atteindre les objectifs fixés.
  • Parlez-lui de votre travail et donnez-lui un aperçu de votre vie professionnelle. 
  • Donnez à votre enfant l’occasion de vivre une journée de travail avec vous ou une personne de votre cercle d’ami·e·s lors de la journée «Futur en tous genres» ou «oser tous les métiers».
  • Parlez à votre enfant de son choix de carrière, accompagnez-le. Suivez le processus et motivez votre enfant.
  • Encouragez votre enfant à connaître le plus grand nombre possible de professions différentes et à se renseigner sur les exigences et les tâches associées.
  • Demandez toujours à votre enfant où il en est et s’il a besoin d’aide.
  • Soyez patient·e, car le choix d’une carrière en pleine puberté est un processus difficile. 
  • Faites-vous conseiller, vous et votre enfant, par des spécialistes, par exemple par le service d’orientation professionnelle.