Famille et Société

École et parents: idéalement une équipe

Pour le bien-être de l’enfant, il est important que parents et enseignant∙e∙s tirent à la même corde. Pour que cette synergie fonctionne, il faut de la tolérance et une confiance mutuelles.
Image
Parents avec leurs enfants à l’école. Infos sur l’importance de la collaboration parents-école.

Il ne va pas de soi que les parents et l’enseignant∙e se trouvent sympathiques ou partagent les points de vue de l’autre partie. L’essentiel, c’est que l’enfant aille volontiers à l’école et puisse établir une bonne relation avec l’enseignante ou l’enseignant. La tolérance et l’acceptation mutuelles entre l’école et les parents sont importantes, et ce d’autant plus si, du point de vue de l’enfant, la maîtresse ou le maître «sait tout». Les parents de jeunes enfants ont parfois l’impression que ces derniers donnent toujours raison à l’enseignante ou à l’enseignant. Les enfants cherchent en effet d’autres modèles de référence en plus des parents – cela ne doit donc pas être pris personnellement. 

Adopter une attitude respectueuse

Les parents ont parfois de la peine avec une enseignante ou un enseignant, ou ils ne sont pas d’accord avec certaines méthodes appliquées par l’école. S’ils veulent émettre une critique, ils doivent le faire personnellement. Exprimer une éventuelle contrariété devant l’enfant n’apporte rien. Une coopération constructive vaut mieux pour tout le monde que les conflits. Si l’entretien avec l’enseignant∙e n’a rien donné, il est toujours possible dans un deuxième temps de s’adresser à la direction de l’école, à la commission scolaire ou à l’association de parents d’élèves locale. 

Aperçu de la vie à l’école 

L’enseignante ou l’enseignant organise de temps en temps des soirées de parents. Pour ces derniers, c’est l’occasion d’en savoir plus sur les méthodes pédagogiques, de poser des questions, voire d’exprimer des félicitations méritées. Il est également intéressant de rencontrer d’autres parents et d’entendre leurs points de vue. Ces échanges permettent aussi aux parents d’être conseillés, par exemple sur la manière d’aider l’enfant à faire ses devoirs. 

Entretenir le dialogue

Bien souvent, les enfants se comportent très différemment à la maison et à l’école. C’est pourquoi les entretiens individuels sont importants. Ils permettent aux parents d’en savoir plus sur les capacités de l’enfant et son comportement en classe. Les parents qui ne vivent pas avec l’enfant ont aussi droit à ces informations. D’entente avec le parent détenteur de l’autorité parentale, il est judicieux de se renseigner activement auprès des enseignant∙e∙s pour assurer l’implication des deux parents. Des échanges réguliers avec l’enseignant∙e créent un climat de confiance et de sécurité, mais le nombre de rencontres nécessaires est toujours une question d’appréciation délicate: il faut aussi respecter le nouveau monde personnel de l’enfant. 

Participation des parents

Des associations de parents existent dans de nombreuses villes et villages dans le but de promouvoir et de favoriser la collaboration entre l’école et les parents. Si une telle association n’existe pas encore, il est aussi possible de se regrouper avec d’autres parents motivés. Des aides concrètes ainsi que des informations générales sur la participation et la formation des parents peuvent être obtenues auprès de la Fédération suisse pour la formation des parents et de la Fédération des associations de parents d’élèves de l’enseignement obligatoire.

Ce texte est un extrait du chapitre «Les rapports parents – enseignants» du Message aux parents 35 La «grande» école. L’édition imprimée de ce Message aux parents aborde des thèmes tels que «Jouer et apprendre», «De la petite à la grande école» et «Préparation à cette nouvelle école».

Commander des Messages aux parents