Médias et Internet

Temps d’écran durant le confinement dû au coronavirus

Les écoles sont fermées et de nombreux enfants et jeunes reçoivent un enseignement numérique. Les contacts ont lieu sur Snapchat ou TikTok. L’entraînement de football est annulé et remplacé par des jeux en ligne. Quelles règles appliquer actuellement et à quoi faire attention en tant que parents?
Image
Une mère aide son fils à faire ses devoirs sur l’ordinateur. Quelle est la bonne durée d’écran?

Il ne s’agit pas de vacances scolaires et la situation actuelle représente un défi particulier pour les familles. À situation exceptionnelle, solutions originales. Le confinement en raison du coronavirus a changé la vie quotidienne. Bien que les écoles soient fermées, l’apprentissage se poursuit. Les règles en matière de temps passé devant les écrans ne sont pas simplement levées, elles s’étendent désormais à l’apprentissage en ligne. Les médias numériques sont de plus en plus utilisés pour entretenir les relations sociales en dépit du confinement. Il est donc d’autant plus important de distinguer clairement les différents temps d’écran.

Faire la différence entre utilisation et consommation des médias

Actuellement, les enfants et les jeunes utilisent de plus en plus l’écran comme un outil. Ils travaillent sur des plateformes numériques pour l’école, effectuent des recherches en ligne, regardent des vidéos éducatives et reçoivent leurs devoirs par voie électronique. Toutes ces activités relèvent de l’utilisation des médias et gagnent désormais en importance. En revanche, la consommation médiatique, c’est-à-dire l’usage récréatif des médias pendant les loisirs, devrait rester plus ou moins la même. Pour pouvoir faire la différence entre utilisation et consommation des médias, les parents doivent y regarder de plus près.

Utiliser les médias numériques pour apprendre

Dans la situation actuelle, l’enseignement en ligne est un média important pour fournir aux enfants des contenus d’apprentissage qu’ils peuvent ensuite travailler de manière autonome. Dans ce cas, l’utilisation des médias est bénéfique. Dans la situation présente, il va de soi que les enfants devraient pouvoir non seulement étudier mais aussi maintenir des contacts sociaux. Les contacts physiques entre enfants ou jeunes du même âge étant limités voire impossibles, les services de messagerie comme WhatsApp ou les plateformes comme Snapchat, Instagram ou TikTok leur permettent de rester en contact. En matière d’utilisation des médias, prolonger le temps d’écran est certainement approprié, voire nécessaire dans certains cas.

Bien réglementer la consommation des médias

Les activités telles que jouer aux jeux vidéo, regarder la télévision ou des vidéos YouTube ou encore aller sur les médias sociaux ne doivent entrer en ligne de compte qu’une fois les leçons terminées. Même durant la période du coronavirus, la consommation des médias fait partie des loisirs. De plus, le temps d’écran devrait rester à peu près le même qu’avant la pandémie de coronavirus. La consommation des médias est une activité souvent passive et son rôle premier est de divertir, de changer les idées et de pallier l’ennui. Comme les enfants ne sont pas encore bien à même de contrôler eux-mêmes leur consommation médiatique, ils ont besoin de règles et de limites. Mais comme toujours, les exceptions sont possibles.

Rester en contact

Il est important de parler avec ses ami∙e∙s et de savoir comment ils vivent la situation. Définissez avec vos enfants des règles spéciales pour cette période inédite. Il convient de faire la distinction entre les moments de loisirs passés devant l’écran et les périodes de productivité. Votre fille ou votre fils doit également connaître cette distinction et apprendre à la gérer. L’accompagnement et le soutien sont plus importants que jamais. Les parents doivent savoir où et comment l’enfant navigue sur Internet. Soyez disponible en tant que personne de référence et demandez activement à votre enfant comment il vit la situation. 

Définir des espaces et des horaires dédiés aux médias numériques

Parlez avec votre enfant de la différence entre utilisation et consommation des médias et fixez ensemble de nouvelles règles. Une séparation spatiale et temporelle entre l’utilisation et la consommation aide l’enfant à mieux distinguer les activités et à respecter les règles. On peut par exemple convenir que l’enfant fasse ses devoirs à son bureau aux heures convenues. Et pour jouer ou regarder des vidéos sur YouTube, il pourra s’installer confortablement sur le canapé du salon. 

Il est souvent difficile pour les parents d’évaluer ce que font les enfants sur l’écran. Laisser les enfants seuls dans leur chambre pour utiliser ou consommer des médias n’est pas la meilleure solution, surtout pour les plus jeunes. Informez-vous des tâches que vos enfants doivent effectuer numériquement et intéressez-vous également à la manière dont ils le font. 

Activités variées et temps hors médias 

Dans la situation actuelle, il est particulièrement difficile de respecter le temps hors médias. Comme les enfants et les jeunes consacrent une grande partie de la journée à suivre des cours sur un appareil numérique, à échanger sur des plateformes numériques et à se divertir via des moyens numériques, il est important de varier les activités. Les enfants ont besoin de temps sans écran et de suffisamment d’activité physique. Plus l’enfant est jeune, plus le besoin est grand. Pendant les heures de travail, parents et enfants peuvent convenir de partager leurs pauses. Faire des pauses «actives» aide à s’atteler aux devoirs sur l’ordinateur et au télétravail avec plus d’entrain. Les activités numériques ont leur place durant les loisirs, mais elles doivent être compensées par des activités hors médias. Pour traiter les expériences numériques, les enfants ont besoin d’activités qui n’impliquent pas un écran. 

Rechercher ensemble des idées

Parents et enfants peuvent réfléchir ensemble à des idées d’activités sans écran. Lorsque les enfants écrivent ce qu’ils aimeraient faire, il est plus facile d’établir un programme hebdomadaire d’activités. Une promenade, un concours d’avions en papier ou un parcours de billes à travers l’appartement – même en confinement, il y a suffisamment d’activités ne nécessitant aucun média numérique.

Conseils pour les parents

  • Établissez des règles claires pour les temps d’écran et faites la distinction entre consommation et utilisation des médias. Les exceptions sont bien sûr possibles.
  • Restez à l’écoute et aidez votre enfant à faire la distinction entre utilisation et consommation des médias. Il est important de séparer les activités dans le temps et dans l’espace et de savoir quelle activité est en train de faire votre enfant à tel moment.  
  • Veillez à conserver des plages de temps et des espaces sans médias numériques dans votre famille.
  • Recherchez ensemble des activités sans médias numériques. Vos enfants ont besoin d’alterner les activités, de bouger et de passer du temps sans écran! 
  • Organisez des pauses en commun pendant les cours en ligne et le télétravail.