Médias et Internet

Règles et accords pour le traitement des médias numériques

Les jeux, les réseaux sociaux et le temps passé devant un écran suscitent toujours des discussions animées ou parfois même des disputes dans la famille. Des règles compréhensibles et des accords clairs contribuent à la détente. Il est utile d’impliquer les enfants et d’établir ensemble des règles de conduite. Des conseils encourageants et des informations utiles.
Image
Le père et le fils regardent ensemble quelque chose sur le téléphone portable.

Les écrans et les médias numériques ouvrent un monde de possibilités infinies. Il n’est pas surprenant que les smartphones, les consoles de jeux ou les ordinateurs attirent l’intérêt de nombreuses personnes. Comme les enfants en âge scolaire ne sont pas toujours capables de bien gérer leur consommation médiatique, des lignes directrices sont nécessaires. Les parents doivent assumer leur rôle de modèle en édictant certaines règles valables pour tous les membres de la famille. 

Les règles fournissent une orientation 

Les accords aident l’enfant à évoluer dans un cadre protégé et à aborder consciemment les médias numériques. Établir ensemble des règles encourage également le dialogue entre les parents et l’enfant. Si les enfants ont leur mot à dire et peuvent s’impliquer, les accords sont plus susceptibles d’être respectés. Par ailleurs, il n’est pas nécessaire de réglementer chaque détail. Parfois, des lignes directrices générales suffisent, par exemple: «Nous demandons si nous pouvons allumer la télévision» ou « nous déposons le téléphone portable dans la cuisine avant d’aller nous coucher». Des moments sans médias peuvent également êtredéfinis.

Les accords aident l’enfant à évoluer dans un cadre protégé et à aborder consciemment les médias numériques.

Espaces et moments sans médias 

Les espaces et les moments sans médias offrent de nouvelles opportunités pour la famille. Si aucun appareil numérique n’est utilisé pendant les repas, il y a de la place pour la discussion et la conversation. Une soirée sans écran avec des jeux de cartes ou de société peut être très amusante. Ou une randonnée permet plus de partage, car le smartphone reste dans le sac à dos et la personne n’est pas absorbée par ses propres affaires. Les enfants dorment certainement mieux si les écrans sont éteints une heure avant d’aller se coucher. Il peut même être intéressant de s’accorder de temps en temps une journée sans écran en famille, ce qui permet de renforcer les liens.  

Temps d’écran et contenus

À tout âge, il est judicieux de limiter le temps d’écran. Bien que les parents aient le dernier mot, tous les membres de la famille devraient discuter ensemble des périodes d’utilisation. Une possibilité serait de définir un cadre temporel quotidien ou hebdomadaire. Outre le temps d’écran, les contenus peuvent eux aussi être réglementés. En fonction de la maturité de l’enfant, on choisit quelles activités avec les médias numériques sont autorisées et lesquelles sont reportées à âge ultérieur. -. Les recommandations d’âge pour les jeux, les films et les applications aident les parents à s’orienter. 
 

Outils utiles pour respecter les accords

Fixer des limites de temps

Certains réglages peuvent être mis en place sur presque tous les appareils et toutes les applications. Par exemple, un jeu peut être verrouillé ou des limites de temps peuvent être fixées pour Instagram ou YouTube. Ces mesures peuvent être considérées comme une aide supplémentaire pour respecter les accords définis. Il est important que les enfants apprennent à contrôler leur comportement de consommation au moyen de règles portant sur leur utilisation des médias. 

Voici un exemple: on détermine en famille combien de temps par semaine est réservé à l’utilisation des médias. Pour aider l’enfant à acquérir la notion du temps, les parents fixent une limite de temps sur le téléphone portable. Dans une première étape, l’application est bloquée après un certain temps. Puis, après quelques semaines, il est indiqué si le temps convenu est dépassé. Ensuite, la limite de temps est complètement désactivée. Chaque semaine, les parents vérifient avec l’enfant si le temps a été respecté ou pourquoi la limite a été dépassée. 

Émettre des coupons et des bons

On peut, par exemple, établir desbons médias pour les jeunes enfants. Il suffit d’indiquer l’appareil correspondant, l’heure programmée et le nom de l’enfant. 

Voici un exemple: l’enfant reçoit en début de semaine six bons de dix minutes de consommation médiatique chacun. Au cours de la semaine, il peut les utiliser de manière autonome. Une fois les bons épuisés, il doit se passer de supports médiatiques pour le reste de la semaine.
 

Accord écrit

Parents et enfants peuvent établir un accord par écrit pour définir l’utilisation des médias.

Voici un exemple: les parents et l’enfant veillent à ce que les achats intégrés dans les applications soient sécurisés par un mot de passe afin que l’argent ne puisse pas être dépensé accidentellement dans un jeu en ligne (pour en savoir plus, consultez notre article Les jeux vidéo comportent des risques financiers). En outre, l’accord commun stipule que l’on ne répond pas aux messages et aux appels provenant de numéros inconnus. Ou que parents et enfants réfléchissent d’abord ensemble à comment réagir lors d’un appel d’un numéro inconnu.

Quand les règles ne sont pas respectées

Discutez à l’avance avec l’enfant des conséquences d’un non-respect des règles. Il n’est pas conseillé de se servir de l’utilisation des médias ou du temps d’écran comme récompense ou punition. Cela donne simplement à l’appareil ou au jeu encore plus d’importance. S’il reste difficile de se conformer aux règles, une solution doit être recherchée ensemble. 

Par exemple: réfléchir ensemble à ce qui pourrait aider l’enfant à mieux respecter les accords.  
 

 

Conseils aux parents

  • Créez votre propre culture médiatique pour votre famille. Discutez des valeurs que vous défendez et de ce qui est important pour vous. 
  • Convenez de vos propres règles en famille concernant les médias et le temps d’écran ainsi que des espaces où les médias ne doivent pas être utilisés.
  • Discutez avec votre enfant des activités en ligne autorisées et de ce qu’il est permis de publier sur Internet. Fixez également des règles de comportement pour interagir avec les autres.
  • Réglez les paramètres de sécurité sur tous les appareils et tous les profils, et veillez à ce que votre enfant révèle le moins possible d’informations personnelles sur Internet et les réseaux sociaux. Vous trouverez de plus amples informations dans l’article «Comment les enfants peuvent-ils apprendre à protéger leurs données sur Internet».
  • N’utilisez pas les médias numériques, les écrans ou le temps consacré aux médias comme récompense ou punition.