Médias et Internet

Harcèlement sur Internet

LANGUE FACILE À LIRE - Protégez votre enfant du harcèlement sur Internet! Il est important que vous, les parents, êtes bien informés. Lisez ici ce que vous pouvez faire.
Image
Des jeunes gens subissent cybermobbing; une variation de mobbing.
 
Image
Gütesiegel Leichte Sprache

Ce texte est écrit dans la langue facile à lire


Les autres noms du harcèlement sur Internet sont: cybermobbing ou cyberharcèlement. 

Le cyberharcèlement, c’est quoi?

On parle de cyberharcèlement ou cybermobbing
quand un enfant est agressé sur Internet. 
Par exemple: 
un ou plusieurs jeunes harcèlent un enfant. 
Les jeunes qui agressent sont appelés les «auteurs». 
La plupart du temps, l’enfant connaît les auteurs du harcèlement. 
Par exemple, ils sont à la même école ou font la même activité.

Les auteurs insultent l’enfant. 
Ils se moquent de lui.
Ils l’isolent. 
Ils le menacent peut-être aussi. 

Dans le cas du cyberharcèlement, toutes ces actions ont lieu sur Internet. 
Par exemple:

  • Sur Instagram
  • Sur WhatsApp
  • Sur Snapchat

Le cyberharcèlement ne s’arrête pas à la sortie de l’école. 
Il continue à la maison. 
L’enfant est insulté en permanence. 
Jour et nuit. 
Et, sur Internet, beaucoup d’enfants peuvent voir ces insultes.

C’est facile et rapide. 
Presque tous les enfants ont un téléphone portable
et peuvent être joints à tout moment. 

Quelles sont les résultats du cyberharcèlement?

Un enfant qui est harcelé est une victime. 
Important: une victime n’est jamais coupable! 
Ce n’est pas la faute de la victime si elle est harcelée. 

Une victime souffre beaucoup. 
Elle est aussi triste et souvent angoissée. 
Et la plupart du temps, elle s’isole encore plus. 
Ce n’est pas bon! 
Car dans ce cas on ne peut pas résoudre le problème. 

Que peuvent faire les parents?

Souvent, l’enfant ne dit pas ce qui se passe. 
Même pas à ses parents. 
Mais ses parents remarquent peut-être que quelque chose ne va pas.

Votre enfant est souvent triste? 
Il a souvent mal à la tête ou mal au ventre? 
Ou il ne dort pas bien?

C’est peut-être le signe que votre enfant est victime de harcèlement. 
Demandez à votre enfant s’il s’est passé quelque chose. 

Savez-vous que votre enfant est victime de harcèlement? 
Le harcèlement est toujours grave et aucun enfant ne devrait en être victime.
Il est donc important de demander de l’aide! 
Parlez avec l’enseignant ou l’enseignante de votre enfant. 
Ou avec le médiateur ou la médiatrice de l'école, ou l’infirmière scolaire. 
Ces personnes connaissent le problème et peuvent vous aider. 

Les parents peuvent contacter les Conseils aux parents de Pro Juventute:

Par téléphone au 058 261 61 61

Vous pouvez appeler n’importe quand. 
Le jour et la nuit. 
C’est gratuit. 
Et vous n’avez pas à donner votre nom.

Par chat

Il suffit de cliquer sur ce lien: 
https://www.projuventute.ch/fr/chat 
Vous pouvez alors chatter avec quelqu’un. 
Du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 11 h 30.
Vous pouvez donner un faux nom si vous préférez.

Par e-mail 

Vous pouvez envoyer un mail à cette adresse:
conseilsauxparents@projuventute.ch