Médias et Internet

Quʼest-ce qui fascine les jeunes dans les réseaux sociaux?

Un post ici, un hashtag là, dʼinnombrables photos, vidéos, stories et réactions sous forme de commentaires, de cœurs ou de pouces en l’air. Les réseaux sociaux font désormais partie intégrante de la vie des jeunes. Mais pour quelles raisons les plates-formes de réseaux sociaux plaisent-elles tant aux jeunes en plein développement? Explications.
Image
Une jeune femme joue sur son téléphone portable.

Lʼadolescence est une période de développement intense. Sur le chemin de lʼâge adulte, il se joue les mêmes choses qu’à lʼépoque où les smartphones n’existaient pas. Parce que Facebook, Snapchat, Instagram et les autres réseaux sociaux, avec toutes leurs fonctions, offrent des moyens idéaux pour satisfaire les besoins humains, et les jeunes accomplissent désormais leurs tâches développementales aussi via ces canaux. Ils veulent partager avec d’autres, se sentir confirmés et intégrés. Ils cherchent à s’orienter et à trouver leur voie dans le monde dans lequel ils vivent. Pour y parvenir, ils doivent mener à bien certaines tâches de développement essentielles: 

  • Établir et entretenir des contacts
  • Développer leur propre identité
  • Trouver leur place dans la société
  • Se démarquer par leur individualité et leur créativité

Échanger avec les autres

Les jeunes veulent se connecter aux autres et être en contact avec leurs camarades. Ils échangent et organisent leur temps libre ensemble. Ils renforcent ainsi leurs relations et entretiennent également des contacts en ligne. Vous pouvez en apprendre plus dans notre article Créer de la proximité grâce aux contacts numériques. Les réseaux sociaux ou les services de messagerie comme WhatsApp ne servent pas seulement de plates-formes de communication; ils permettent également de partager des intérêts communs. Les goûts semblables en matière de séries, de films, de styles de musique ou de jeux vidéo sont tout autant des sujets de conversation que les nouveaux «défis» ou tendances sur TikTok et autres plates-formes.

Se trouver soi-même

À lʼadolescence, lʼidentité propre se consolide. Il sʼagit par exemple dʼaccepter son propre corps et de sʼaccommoder de son propre sexe. Peu à peu, les jeunes apprennent à mieux connaître leurs intérêts personnels, leurs forces et leurs faiblesses. Ce faisant, ils sʼinspirent de leurs camarades, mais aussi des adultes. En essayant des choses, ils apprennent rapidement quels retours ou réactions ils obtiennent et pour quoi. Les vues, les commentaires et les likes sur les plates-formes de réseaux sociaux permettent de recueillir rapidement un feed-back sur son apparence ou ce que l’on montre. Les réactions à ses propres publications reflètent une acceptation supposée de lʼextérieur. Les jeunes ont besoin de se sentir confirmés et reconnus. Cela peut leur permettre dʼaccepter plus facilement leur propre corps, leurs capacités et ce qu’ils sont. 

Les réseaux sociaux, avec toutes leurs fonctions, constituent des moyens idéaux pour satisfaire les besoins humains tels que les besoins de contact, d’appartenance et de confirmation par les autres.

Apprendre à se démarquer

Les jeunes adultes se confrontent au monde et tentent de trouver leur place. Ils «suivent» par exemple sur Instagram des personnes dont les publications et les profils les intéressent. Ils peuvent aussi commenter ou reposter dʼautres publications sur leur propre profil. Ils affichent ainsi leurs positions ou leurs intérêts. Ces posts leur servent à se positionner et à montrer ce qui est important pour eux. Sur les plates-formes de réseaux sociaux, on entre en contact avec dʼinnombrables styles de vie. La comparaison avec dʼautres façons de vivre amène à sʼinterroger sur sa propre personnalité ou sur ses valeurs et ses positions. Selon les situations, cela peut s’avérer utile ou générer des insécurités. 

Se sentir intégré·e

Les jeunes veulent se sentir intégrés. Les adultes secouent parfois la tête en signe d’incompréhension lorsque leur enfant participe à un défi TikTok. Mais ce dernier ne fait sans doute pas qu’enregistrer une simple vidéo de 15 secondes sur laquelle il danse. Dʼune part, il est là où se trouvent ses ami·e·s: sur les réseaux sociaux. Il voit ce que les autres voient aussi et fait ainsi partie d’un groupe. D’autre part, il sait probablement que ses parents ne connaissent rien ou presque rien à TikTok ou Instagram. Consciemment ou inconsciemment, lʼutilisation de ces médias est donc aussi un moyen de se distancier du monde des adultes. 

Opportunités et risques 

Concernant le développement des enfants et des jeunes, les opportunités et les risques des réseaux sociaux sont étroitement liés. Certaines fonctions permettent de nouer et d’entretenir des contacts à distance. Dʼautres permettent d’obtenir un retour rapide sur sa personnalité via les publications. Dans le même temps, de vastes quantités dʼinformations non filtrées et de contenus inappropriés, montrant par exemple de la sexualisation (plus d’informations à ce sujet dans lʼarticle Éducation sexuelle et médias numériques), de la violence ou de la radicalisation, peuvent perturber ou préoccuper. 

Le revers de la médaille

Bien quʼil soit passionnant de partager sa vie avec dʼautres personnes par le biais du numérique, il est souvent difficile de savoir qui se cache derrière un profil. La plupart du temps, une image de soi uniquement positive est présentée, et seuls les bons côtés de la vie sont montrés. Ces mises en scène tendent à donner une fausse image de la réalité et à faire douter d’elles les personnes qui voient ces images. Vous pouvez en apprendre plus dans notre article Comment promouvoir une image corporelle positive chez votre enfant. En effet, quand on se compare avec les autres, on peut alors avoir l’impression que sa propre vie est ennuyeuse. 

Prendre de la distance

En fonction de son comportement dʼutilisation, il se peut que l’on voie toujours plus ou moins les mêmes contenus. En outre, il nʼest pas facile de distinguer les opinions des faits. Cʼest pourquoi il est important que les jeunes apprennent à garder la distance nécessaire et à saisir les occasions d’aller voir ce qui se passe en dehors des réseaux sociaux.

Conseils aux parents

  • En tant que parents, aidez les jeunes à développer une solide estime d’eux-mêmes. Cela passe par de vrais échanges, en personne, et pas seulement par de simples feed-back numériques.
  • Ne dévalorisez pas les réseaux sociaux. Essayez de parler avec votre enfant de ce quʼil voit et entend en ligne et de vous faire expliquer les choses.
  • Parlez à votre enfant de lʼautopromotion sur Internet. Demandez-lui par exemple qui il suit sur Instagram, TikTok ou Snapchat et demandez à voir les profils de ces personnes.
  • Repensez à votre jeunesse et réfléchissez à ce qui était important pour vous à lʼépoque, à ce qui a façonné votre développement. Il se peut que vous ayez fait les mêmes choses, mais sous une forme différente. Vous avez peut-être par exemple rassemblé des photos dʼami·e·s, parlé avec vos camarades de vos musiques préférées, idolâtré une star de cinéma, exprimé qui vous étiez à travers vos vêtements ou encore essayé de vous distancier de vos parents. Si vous avez encore des photos de cette époque, vous pouvez les regarder avec votre enfant. Cela peut servir de base pour parler de choses qui sont importantes pour lui aujourdʼhui.