Famille et Société

Comment les parents qui travaillent organisent-ils leur temps de vacances?

Les enfants adorent les vacances et se réjouissent de ces semaines sans école. Contrairement aux parents, qui sont souvent confrontés à des lacunes en matière de prise en charge pendant les vacances scolaires. Réflexions sur un dilemme familial.
Image
Des enfants découvrent les herbes aromatiques lors d’une activité de vacances organisée.

«Pierre, tu peux aller chercher les enfants, demain? Je dois assister à une réunion qui a été prévue au dernier moment.» Mirjam et Pierre sont à nouveau en train d’ajuster le planning de la semaine. Les deux parents sont impliqués à la fois dans le travail familial et dans leur vie professionnelle. Pour que tout fonctionne et pour réussir à s’occuper des trois enfants en âge scolaire au quotidien, tout doit être bien organisé. Il faut décider qui va chercher les enfants, les aider pour les devoirs, les accompagner à leurs activités sportives selon le jour de la semaine. Et qui fait les courses et qui prépare le repas? Concilier la vie familiale et la vie professionnelle est un exercice d’équilibre. Il n’existe pas de solution universelle permettant de savoir comment gérer toutes les tâches. Malgré des aménagements favorables à la famille et une planification optimale, les parents qui travaillent ont souvent mauvaise conscience. Il n’est pas rare que l’organisation de la vie quotidienne s’apparente à une fonction de management. Ce qui n’est déjà pas une tâche facile durant la vie scolaire normale devient un défi supplémentaire pendant les vacances pour les parents qui travaillent.

Solutions pour combler les lacunes en matière de prise en charge  

La plupart du temps, la conciliation travail et vie de famille fonctionne relativement bien dans le quotidien normal. Des offres pour les repas de midi et l’aide aux devoirs soulagent les parents. Mais la situation est bien différente pendant les vacances. Que faire avec des enfants qui restent à la maison pendant cinq voire six semaines? Même si les parents prévoient également de prendre des congés, ils n’ont généralement pas plus de deux ou trois semaines, ce qui ne suffit pas à couvrir toutes les vacances d’été des enfants. Et il n’y a pas qu’en été que l’école est interrompue pendant quelques semaines; c’est le cas aussi au printemps, en automne et en hiver. Très peu de familles peuvent se permettre de partir en voyage à chaque fois, que ce soit pour des raisons de temps ou d’argent. Dans la recherche de solutions pour une prise en charge, on fait souvent appel aux grands-parents, aux parrains et marraines ainsi qu’aux ami∙e∙s – à condition qu’ils vivent à proximité, que la santé leur permette de s’occuper des enfants et qu’ils aient du temps. Les jours de vacances scolaires sont alors fragmentés à la façon d’un puzzle et on cherche des solutions qui conviennent à tout le monde.  

Activité professionnelle et vacances scolaires   

Afin de se protéger contre le stress inutile, il vaut la peine de planifier les vacances scolaires à l’avance. Les jeunes enfants en particulier exigent une prise en charge constante. Mais les enfants plus âgés ne doivent pas non plus être livrés à eux-mêmes. La société et la politique sont appelées à rechercher des modèles qui tiennent compte des besoins des familles. Étant donné que les vacances scolaires posent un problème à de nombreux ménages, les pouvoirs publics des grandes villes proposent des services de garde d’enfants. En général, les coûts dépendent des revenus des parents. Cependant, pour les familles à faibles revenus, les dépenses supplémentaires sont difficilement supportables et sont encore trop élevées. Et en dehors des villes, de telles offres sont généralement totalement absentes. Dans les zones rurales, les familles dépendent souvent de membres de la famille ou d’un réseau de voisinage qui fonctionne bien. Mais même si on a de super voisines et voisins qui se montrent très flexibles, on ne veut pas les solliciter trop souvent et le temps de prise en charge des enfants ne doit pas non être trop long.

Profiter des activités de loisirs de la région

Heureusement, il existe de plus en plus de programmes alternatifs attrayants pendant la période des vacances, qui occupent les enfants et soulagent les parents devant travailler. Les enfants peuvent choisir parmi un large éventail d’activités de loisirs et opter pour des camps de vacances passionnants ou des cours variés à la journée ou à la semaine. Comme souvent, on constate des différences régionales et, selon l’endroit où l’on vit, les offres de vacances sont plus ou moins nombreuses. Vivre des vacances passionnantes et variées est aussi possible en restant à la maison, tout en permettant de concilier travail et famille.

Conseils aux parents

  • Échangez avec d’autres familles et demandez aux autres parents comment ils gèrent le dilemme vacances/travail. Des solutions nouvelles et créatives peuvent souvent être trouvées ensemble. Parfois, la garde conjointe des enfants dans le voisinage peut également être une option.
  • Demandez à l’avance aux grands-parents, parrain et marraine si votre enfant peut venir en visite pour quelques jours. 
  • Renseignez-vous suffisamment tôt sur les programmes de vacances encadrées qui sont proposés dans votre région. 
  • De nombreuses entreprises soutiennent la conciliation travail/famille. Essayez de négocier avec votre chef∙fe un aménagement du temps de travail favorable à la famille pendant les vacances scolaires.