Médias et Internet

Éviter les influences négatives des médias sur l’image corporelle des jeunes avec des moyens simples

Ne laissez pas votre enfant tomber dans le piège: les programmes de retouche photo comme Photoshop ou Gimp rendent les gens ou les couchers de soleil parfaits. La compétence médiatique aide votre enfant à faire la différence entre la réalité et la fiction et à développer une perception positive de lui-même.
Image
Les médias peuvent avoir une influence négative sur l’image corporelle des jeunes.

Auteur: Dr. Martin Hermida
Responsable de la filière Didactique spécialisée des médias et de l’informatique, PH Schwyz

«Pics or it didn’t happen!» Les photos ont une grande influence sur nous: la photo d’un nouveau-né nous fait sourire, les photos des médias prises en zones de guerre nous rendent tristes, la publicité avec des photos attrayantes nous incite à acheter. Or, notre monde est plus que jamais rempli de photos qui nous montrent ce qui se fait de mieux: plusieurs fois par jour, nous voyons des mannequins de rêve, de la nourriture juteuse ou des stars irréprochables sur papier, à la télévision et en ligne. Pour les créateurs d’images, sortir du lot et attirer l’attention du public sur leur message est devenu un enjeu majeur. Devant et derrière l’appareil photo, des performances remarquables sont alors fournies pour créer des images impressionnantes. Différent∙e∙s spécialistes vaporisent, peignent et tamponnent les gens , les aliments et les produits afin d’obtenir un résultat parfait. Le post-traitement des images sur ordinateur fait le reste: coloration, retouche et déformation sont de mise.

Le corps tel qu’il est vraiment

Toutefois, le rapport avec notre vie quotidienne est bien souvent très lointain. Nos corps ne ressemblent pas à ceux des mannequins, notre nourriture ne ressemble pas à celle des publicités et notre garde-robe ne ressemble pas à celles des stars de cinéma. Les «surimages» dans les médias ne sont pas mauvaises en soi. Elles fournissent des idéaux qui peuvent nous procurer du plaisir et nous servir de références. Mais pour les adolescents, il est important de voir surtout des représentations réelles du corps. Les jeunes dont le corps est encore en cours de développement examinent de très près ce qui est considéré comme beau et souhaitable dans la société. Des études montrent que beaucoup sont insatisfaits de leur apparence. Les jeunes filles se trouvent trop grosses et aimeraient perdre du poids tandis que beaucoup de garçons sont insatisfaits de leur corps parce qu’ils aimeraient avoir plus de muscles.

Les images médiatiques idéales peuvent avoir une influence négative sur les adolescents

Les médias sociaux extrêmement populaires sont plus que jamais associés aux images. Bien que Facebook permette de diffuser des contenus comportant uniquement du texte, les services les plus utilisés par les jeunes (Instagram, TikTok) requièrent le téléchargement d’une image/vidéo pour chaque contenu. Au vu des images de stars établies et émergentes, la frontière entre authenticité et mise en scène est particulièrement mince sur ces canaux. Si les images médiatiques idéales sont omniprésentes et trop éloignées de la réalité, elles peuvent avoir une influence négative sur les adolescents. Car si l’on ne sait pas comment ces images sont créées, on risque de les interpréter comme étant la réalité. Il est donc important d’accompagner les adolescents dans ce domaine.

De nombreuses études ont montré que les contenus médiatiques qui accordent une grande importance à l’apparence ont une influence négative sur les adolescents. Leur satisfaction vis-à-vis de leur propre corps diminue. Le désir de suivre un régime alimentaire augmente, et l’idée que seules les personnes particulièrement belles peuvent réussir et être heureuses dans la société se renforce.

Il est avéré que quiconque connaît les astuces avec lesquelles les images supposées parfaites sont produites est plus satisfait de son propre corps.

Une contre-mesure scientifiquement prouvée face à ces effets est de fournir aux adolescents la compétence médiatique nécessaire. Il est avéré que quiconque connaît les astuces avec lesquelles les images supposées parfaites sont produites est plus satisfait de son propre corps. Les parents et les enseignants peuvent facilement montrer les coulisses de la création de ces images. Sur Internet, il existe de nombreuses images et vidéos sur le sujet, par exemple des comparaisons de photos de stars originales et retouchées ou des tutoriels simples montrant comment retoucher soi-même des photos avec Photoshop/Gimp. Il y a toujours de quoi rire quand on compare ensemble des images retouchées et des images originales et qu’on cherche les différences. Ainsi, le sujet peut être abordé avec légèreté et humour, sans prendre un ton moralisateur.