Famille et Société

Préparer son enfant à l’entrée à l’école

L’entrée à l’école marque une nouvelle étape. Après la phase de la petite enfance, l’enfant commence sa scolarité en faisant son entrée au premier cycle primaire. Le déroulement de la journée doit être adapté en conséquence. Une bonne préparation favorise un bon départ. Conseils pour apaiser un peu les tensions avant l’entrée à l’école.
Image
Père et enfant sur le chemin de l’école.

Ce texte est également disponible en langue facile à lire.

Certains enfants sont impatients d’entrer à l’école, d’autres sont plutôt angoissés. Quelle que soit la réaction de l’enfant, il est important que les parents prennent leurs émotions au sérieux, les soutiennent et les accompagnent. Se préparer à cette étape en famille aide à apaiser les craintes et à éveiller la curiosité. 

Éveiller l’excitation

Choisissez par exemple ensemble des nouveaux chaussons. Cousez ou achetez un petit cartable pour l’école et marquez-le d’une caractéristique personnelle. Titillez la curiosité de votre enfant et parlez-lui des bons côtés de l’école. Vous vous souvenez peut-être de vos propres expériences lors de votre entrée à l’école. Racontez-les à votre enfant. Montrez à votre fille ou à votre fils à quel point vous êtes fier·ère qu’il aille à l’école.

S’adapter et se comporter correctement à l’école est un exercice fatigant, et la tension doit être évacuée à un moment ou à un autre.

Si votre enfant a peur de cette nouvelle étape dans sa vie, essayez de trouver d’où vient la peur. Les livres d’images aident à entamer la discussion. Demandez aux librairies des recommandations de lecture. Une visite à l’école et une rencontre avec l’enseignant·e de première année vont aider à réduire la peur de la «nouveauté». Explorez ensemble au préalable le trajet jusqu’à l’école pour renforcer la confiance en soi de votre enfant. Ou peut-être votre enfant n’a-t-il pas l’habitude de rester quelque part sans ses parents? Rendre visite tout seul à la famille voisine ou à son parrain ou sa marraine est un entraînement idéal.

L’école est fatigante

Soyez conscient·e que les enfants (et les parents) réagissent différemment à ce nouveau départ. Lorsque votre enfant commence sa scolarité, il peut être turbulent, curieux et il a des attentes. Mais il est également possible qu’il se referme sur lui-même ou qu’il soit triste d’être séparé de sa famille. Beaucoup de changements attendent votre enfant, il a donc besoin de votre soutien dans cette étape de vie importante.

Attendez-vous aussi à ce que votre enfant soit irritable ou parfois épuisé lorsqu’il rentre à la maison. Les enfants qui commencent leur scolarité peuvent se montrer plus bruyants, plus impertinents ou plus agités qu’avant. S’adapter et se comporter correctement à l’école est un exercice fatigant, et la tension doit être évacuée à un moment ou à un autre – souvent avec les parents ou les frères et sœurs. Les enfants réagissent différemment aux sollicitations de l’école. Certains ont besoin de calme à la maison, d’autres au contraire ont besoin de beaucoup d’espace pour se défouler. Tenez-en compte et adaptez les loisirs à l’état de votre enfant. 

Retarder l’entrée à l’école

Lorsqu’un enfant fête son anniversaire juste après la date limite d’inscription ou qu’il paraît encore un peu «jeune» pour une autre raison, les parents se posent parfois des questions: Faut-il repousser l’entrée à l’école d’une année supplémentaire? 

Comme la fréquentation de l’école est obligatoire, une demande de report doit être soumise à l’autorité scolaire ou à la direction de l’école. Dans certains cas, une évaluation par le service de psychologie scolaire est exigée. L’idéal est que les parents se renseignent sur place sur les dispositions en vigueur.

Il ne faut pas oublier que l’inscription doit généralement être déposée six mois avant l’entrée au cycle 1, période pendant laquelle il peut se passer beaucoup de choses dans le développement de l’enfant. Les reports sont possibles, mais les entrées tardives sont plutôt compliquées. Quelle que soit la décision prise, l’important est que l’enfant soit en contact avec d’autres enfants et qu’il soit éduqué en fonction de son âge.

Image
Messages aux parents 4-6 année.

Messages aux parents de Pro Juventute

Ce texte est un extrait du chapitre «Un nouveau monde commence» du Message aux parents 28 L’entrée à l’école «enfantine»-1H.

De nombreuses communes offrent les Messages aux parents

Pour la naissance du premier enfant, de nombreuses communes et villes offrent aux jeunes parents un abonnement aux Messages aux parents de Pro Juventute. Certaines communes limitent ce cadeau à la première année de l’enfant, tandis que d’autres offrent les Messages aux parents jusqu’à six ans. Vérifiez si votre commune de domicile finance les Messages aux parents.

Entrez votre code postal et sélectionnez votre lieu de domicile dans la liste.

Faire un don